Conjoncture Mondiale Du Secteur Du Vin Et Des Spiritueux Et prospective à l’Horizon 2006

12 mars 2009

photo_313.jpgFidèle à son rôle de partenaire de la profession, VINEXPO fait réaliser depuis plusieurs éditions une étude sur la conjoncture mondiale des vins et des spiritueux. Cette année, pour la première fois, cette étude a été conduite pour le compte de VINEXPO par un cabinet anglais, IWSR/GDR (International Wines and Spirits Records / Global Drinks Records). Elle contient une réflexion stratégique sur l’état actuel du marché et ses perspectives à l’horizon 2006. L’étude couvre 28 pays producteurs et 110 pays consommateurs.

LE MARCHé MONDIAL DU VIN

Le chiffre d’affaires mondial du vin est trois fois celui du marché mondial du disque !

En 2002, le chiffre d’affaires (prix détail) mondial du marché du vin a atteint 101,5 milliards d’euros, l’équivalent du marché mondial de la cosmétique et trois fois celui du disque. Ce chiffre d’affaires correspond à la consommation de 224,759 millions d’hectolitres de vin (tranquilles et effervescents). A l’horizon 2006, ce chiffre d’affaires devrait augmenter de 8,9 % pour s’établir à 111 milliards d’euros.

Les vins tranquilles représentent 80 % de la consommation mondiale. Leur chiffre d’affaires devrait augmenter de 10 % sur 5 ans. Les vins effervescents devraient connaître une nouvelle croissance de consommation de l’ordre de 3 % entre 2001 et 2006.

Le segment le plus dynamique du marché est celui des vins vendus au-dessus de 5 e la bouteille !

Ce segment, qui représente 12,9 % de la consommation mondiale, connaît une croissance de plus de 7 % par an en volume depuis 5 ans.

42 % : c’est l’augmentation de la consommation encore plus spectaculaire à prévoir sur les vins tranquilles vendus plus de 10 Ä la bouteille.

La croissance de consommation de vins importés est deux fois et demie plus rapide que celle de vins domestiques !

Les échanges internationaux de vins ont augmenté de 12,2 % entre 1997 et 2001 pour atteindre 63,7 millions d’hectolitres.

A l’horizon 2006 (2001-2006)

Les échanges devraient croître de nouveau de 14,9 % et représenter un tiers des vins consommés dans le monde, soit 73,2 millions d’hectolitres.

Les nouveaux consommateurs « dopent » la consommation mondiale de vin !

A l’horizon 2006 (2001-2006)

La dynamique de la consommation s’installe sur les vins « haut de gamme ». En effet, 88 % de la croissance des volumes consommés de vin tranquille sera concentrée sur les vins vendus plus de 5 e la bouteille. Par ailleurs, 84 % de cette même croissance de consommation concernera la consommation de vin importé.

5 pays (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Chine et France) réaliseront 60 % de cette croissance en volume.

4 d’entre eux (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, France) plus l’Italie connaîtront une augmentation de 70 % en valeur.

Enfin, les dix premiers pays consommateurs et non producteurs du monde (Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique, Japon, Danemark, Suède, Pologne, Norvège, Irlande, Finlande) qui représentent seulement 10,4% de la consommation mondiale en 2001, réaliseront 31,3% de la croissance de la consommation mondiale entre 2001 et 2006.

La surproduction tant redoutée devrait être moins forte que prévue !

Le différentiel actuel constaté entre les volumes de production et de consommation mondiales pendant la période 1997-2001 prend en compte deux récoltes très exceptionnelles, celles de 1999 et de 2000.

A l’horizon 2006 (2001- 2006)

Considérant les moyennes quinquennales de production et de consommation mondiales, le différentiel constaté entre les deux volumes devrait se réduire de 11,5 % pour la période 2002-2006.

Ce phénomène s’explique par une croissance de consommation légèrement plus rapide que celle de la production et par des récoltes importantes de 1999 et 2000 qui ne devraient pas se reproduire dans les 5 ans à venir.

LE MARCHé MONDIAL DES SPIRITUEUX

Le chiffre d’affaires mondial des spiritueux est égal à une fois et demie celui du marché du vin !

En 2002, le chiffre d’affaires mondial (prix détail) du marché des spiritueux a atteint 146,87 milliards d’euros.

A l’horizon 2006 (2001-2006)

Ce chiffre d’affaires devrait progresser de 3,9 % pour atteindre 152,55 milliards d’euros.

La consommation, après un recul, devrait reprendre et se stabiliser !

La consommation mondiale de spiritueux (2,541 milliards de caisses de 9 litres en 2002) a reculé entre 1997 et 2001.

A l’horizon 2006 (2001-2006)

La consommation devrait se stabiliser pour atteindre 2,618 milliards de caisses de 9 litres, soit une progression de 0,5% (équivalent à 77 millions de caisses supplémentaires.)

La première zone de consommation reste l’Asie, mais elle est en baisse !

L’Asie représente encore plus de 57 % de la consommation de spiritueux dans le monde mais, depuis plusieurs années, elle connaît une réduction régulière des volumes consommés.

La Corée du Sud, toujours premier consommateur mondial par habitant, avec 30 litres par an, poursuit sa croissance. La Chine et le Japon reculent malgré l’introduction des RTD (ready to drink) notamment dans l’archipel nippon.

A l’horizon 2006 (2001-2006)

C’est l’Amérique du Nord (USA + Canada) qui connaîtra la plus forte croissance des volumes consommés (plus 9,137 millions de caisses de 9 litres).

Tendance : la Vodka star des spiritueux !

Les spiritueux de production locale reculent au profit des spiritueux blancs internationaux et notamment la Vodka qui est devenue un produit mondial. Le Rhum et la Téquila connaissent également aujourd’hui les plus fortes croissances dans le monde.

A l’horizon 2006 (2001-2006)

Croissance prévisible des Cognacs et Armagnacs (+ 14 %) due notamment à leur progression sur le marché américain.

A lire aussi

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Suite aux violents épisodes de grêle de juin dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, M. Marc FESNEAU, a diligenté une mission d’urgence, dite « flash », pour évaluer l’impact de la grêle dans le milieu agricole. Les réunions terrain...

Championnat de rugby: la saison reprend

Championnat de rugby: la saison reprend

A l'issue d'une saison 2021 - 2022 très difficile pour l'UCS, qui a maintenu de justesse sa place en nationale 1, l'équipe se renouvelle pour ce nouveau championnat et tien à le faire savoir. Partenaires de l'équipe, Le Paysan Vigneron vous tiendra informés tout au...