FD CUMA : le Conseil général soutient l’achat d’une presse à huile

14 mars 2009

Dans les deux-trois mois qui viennent, la Cuma départementale Innov 16 va s’équiper d’un appareil de trituration colza et tournesol. Il s’agit en fait d’une presse classique qui écrase les graines et permet de récupérer l’huile par un système de filtration. L’agriculteur a la possibilité d’utiliser cette huile en mélange avec le gas-oil ou de s’en servir comme seule source d’énergie, à condition d’équiper ses moteurs. L’opération de trituration aboutit également à la production de tourteaux, dans une proportion d’un tiers/deux tiers (un tiers d’huile pour deux tiers de tourteaux). Ces galettes agglomérées, issues des résidus de presse, servent à l’alimentation animale. Une bourse d’échanges peut s’envisager entre éleveurs et non éleveurs. Le Conseil général de la Charente a décidé de subventionner l’achat de la presse. Sur un coût total de 9 150 € HT, sa contribution s’élèvera à 3 815 €. Se situant pour l’instant dans une optique plutôt « énergie à la ferme », la collectivité territoriale se dit « à l’affût » de toute initiative ayant trait au développement durable. Elle fait aussi remarquer qu’elle ne peut rien faire seule mais qu’elle a besoin de s’appuyer sur des partenaires. Trois élus ont plus particulièrement suivi le dossier des biocarburants : Jeanne Filloux, conseillère générale, présidente de la commission de l’économie, de la production agricole et du tourisme, Robert Richard, élu de Cognac-nord, membre de la même commission, Patrick Fontanaud, de La Couronne, participant à la commission environnement et développement durable. Si l’attention du Conseil général a été retenue au départ par la production d’huile, il semblerait que la viabilité économique du projet passe plutôt par le sous-produit tourteau. La Cuma départementale Innov. 16 pilote le dossier autour d’un noyau d’une quinzaine d’agriculteurs, de Sigogne à Chasseneuil, avec le concours de Jean-Christophe Michelet, un des deux animateurs de la fédération. Des initiatives similaires existent déjà en Mayenne, dans la Marne, en Lot-et- Garonne…
c.vlieghe

A lire aussi

Recensement des viticulteurs en difficulté : les premières tendances

Recensement des viticulteurs en difficulté : les premières tendances

Dans le cadre de la cellule de crise viticole mise en place par la Préfète, la Chambre d’Agriculture de la Gironde a réalisé une enquête auprès des viticulteurs du département.  Il s'agissait d'évaluer le nombre de viticulteurs en difficulté et distinguer ceux qui...

Le fascinant cadre légal de l’alcool au Japon

Le fascinant cadre légal de l’alcool au Japon

Naviguant dans le monde des spiritueux, il est normal d'être au fait des lois et réglementations concernant l'alcool qui régissent notre marché, mais aussi notre vie. Que ce soit sa production, sa vente ou sa consommation, un cadre légal strict entoure ce marché.  Par...

Prix, approvisionnements, sobriété : Le point sur le gaz

Prix, approvisionnements, sobriété : Le point sur le gaz

A l'issue d'une année difficile en terme énergétique, GRDF fait le point sur la situation. Les fortes tensions énergétiques sont sources d’inquiétude chez les particuliers, les collectivités mais aussi les entreprises et industriels. Les appels à la sobriété se...

error: Ce contenu est protégé