Chais Monnet, un 5 étoilres pour booster l’oenotourisme

2 mars 2017

Si le nom de Cognac est connu dans le monde entier, si depuis longtemps déjà, des milliers de visiteurs s’émerveillent chaque année des circuits de visite des maisons de négoces, force est pourtant de constater que l’offre hôtelière de la ville n’était pas à la hauteur de l’image de luxe attachée à son produit éponyme… La renaissance des Chais Monnet en hôtel de grand standing apportera, dès 2018, une élégante réponse à ce problème…

Le vendredi 7 octobre, sur la friche industrielle de l’avenue Paul Firino Martell, la cérémonie de pose de la première pierre symbolisait le début du chantier du premier hôtel 5 étoiles à Cognac : la maison natale d’un des pères fondateurs de l’Union Européenne, Jean Monnet va connaître une deuxième vie en étant transformé en un complexe hôtelier et commercial de 15.000 m2, inspiré par le luxe à la « française », qui devrait devenir la référence du très haut de gamme à Cognac. Ce projet, conçu par l’architecte Didier Poignant, comprendra un hôtel 5 étoiles – doté de 100 chambres et suites, 14 appartements, deux restaurants, un jazz bar et lounge, une grande salle de conférence (400 m2), quatre salles de réunions, une piscine et un spa-six boutiques qui seront louées à des distributeurs de marques françaises et un lieu de rencontres culturelles. Son ouverture est prévue pour le printemps 2018, 130 ans après la naissance, à Cognac, de Jean Monnet, un des pères de l’Europe, dont la famille était propriétaire des chais.

 

Site patrimonial prestigieux, qui figure à l’inventaire général du patrimoine culturel national, les « chais Monnet » ont été construits entre 1838 et 1849 par Antoine de Salignac pour abriter une coopérative de propriétaires viticoles. C’est en 1898 que la famille de Jean Monnet s’y installe pour développer son activité autour du Cognac. Ce complexe industriel, révolutionnaire en son temps, dans sa construction, sa conception et son organisation n’avait quasiment pas bougé depuis son ouverture en 1845.

Une étude de faisabilité réalisée par le cabinet MKG Group, expert depuis plus de 30 ans en hôtellerie et tourisme, a confirmé en décembre 2014 l’intérêt touristique et économique du projet. Environ 120 nouveaux emplois devraient être créés au sein de l’ensemble hôtelier.

 

L’investissement de 60 millions d’euros est financé personnellement par Javad Marandi. Ce citoyen britannique a des intérêts commerciaux à travers l’Europe dans des domaines aussi divers que la logistique, le secteur résidentiel et l’hôtellerie. Actif dans l’industrie des loisirs depuis 2006, il est  propriétaire du Sofitel de Bruxelles, du Soho Farmhouse en Grande-Bretagne, et copropriétaire d’un Center Parc en Moselle.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé