Bourg-Charente : L’aire collective de lavage opérationnelle

11 août 2015

Le 15 mai dernier a été inaugurée la plateforme collective de lavage de Bourg-Charente, près de Cognac. Le projet collectif est rentré dans sa phase opérationnelle.

Entre piste de lavage, local annexe, cuves de réception, potence, caniveaux, il aura bien fallu six mois pour faire le tour du chantier. La facture finale s’élève à 194 000 € hors taxe, subventionnée à plus de 70 % par les partenaires (40 000 € du conseil régional, 35 000 € de l’agence de l’eau Adour-Garonne, 60 000 € des fonds européens). L’adhésion annuelle des onze viticulteurs adhérents de la Cuma a été fixée à 27 € de l’ha. A cette somme forfaitaire s’ajoutent la consommation d’eau (facture générée par un automate) et le coût du traitement des effluents phytosanitaires par un prestataire extérieur, au prorata de l’utilisation. Que ce soit Bertrand Sourisseau, le maire de Bourg-Charente, Xavier Desouche, président de la chambre d’agriculture 16, Philippe Varacher, vice président de l’assemblée consulaire, ou Patrick Pautier, l’un des viticulteurs membres de la structure, ils ont tous salué la démarche. « Cette approche collective des enjeux environnementaux permet une mise aux normes de nos exploitations à un coût supportable. » Audrey Triniol, responsable du service environnement-énergie à la chambre d’agriculture, a signalé que beaucoup de communes viticoles se renseignaient. Car qu’une collectivité territoriale soit maître d’ouvrage pour ce genre d’initiative est clairement source d’efficacité, surtout quand cela se traduit par une opération blanche pour la commune. Bourg-Charente a ouvert la voie. A d’autres de s’emparer de l’idée.

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé