Vote Du Budget 2006-2007

1 mars 2009

Passant d’un exercice calendaire à un exercice campagne, l’inter-profession a voté son budget en mai dernier, lors d’une assemblée pleinière.

D’un montant de 11,12 millions d’euros, le budget interprofessionnel est en augmentation de 1,13 %. Cette somme n’intègre pas les subventions attendues des collectivités territoriales pour les actions de communication, gérées hors budget. Dans l’ordre des dépenses, la Station viticole du BNIC arrive en tête avec une part de budget de 24 %, suivie du marketing et de la communication (22 %), des missions relevant du service public (statistiques, contrôle des âges…), émargeant pour 16 %, du juridique (16 %), de l’administration et de l’informatique (18 %), le solde de 7 % se partageant entre les amortissements et les provisions. Une fois consolidé entre les fonds du BN et ceux des collectivités locales, le budget communication ressort à environ 2,8 millions d’€, une somme « nette » à consacrer aux actions, qui ne tient pas compte des salaires ou de l’administratif. Face aux dépenses, les ressources relèvent essentiellement de la CVO (cotisation volontaire obligatoire) assortie de quelques recettes additionnelles : subventions du contrat de Plan Etat-Région pour la Station viticole, prestations de services. Si le taux de la CVO s’affiche en légère baisse, c’est qu’il trouve sa compensation dans la hausse des sorties. A ce jour, la viticulture finance l’interprofession à hauteur de 40,5 % contre 59,53 % pour le négoce. La règle du financement paritaire, dont le principe a été acté voilà plusieurs années, s’appliquera en 2019. Pour l’instant, le rattrapage se joue sur des poussières chaque année.

A lire aussi

Le Paysan Vigneron soutient l’agriculture française

Le Paysan Vigneron soutient l’agriculture française

La colère gronde et prend de l'ampleur dans les campagnes européennes. Après l'Allemagne, ce sont les agriculteurs français qui tiennent à se faire entendre sur leurs conditions de travail. Après que leurs actions facétieuses de retournement de panneaux de...

Bilan positif de la campagne 2023 des fermes DEPHY 17

Bilan positif de la campagne 2023 des fermes DEPHY 17

On retient de la campagne viticole 2023 une récolte abondante, avec un rendement maximum autorisé à 10,50 hl d'alcool pur par hectare. Les fermes DEPHY ont produit 13.8 hl AP/ha en moyenne en 2023 (12 fermes DEPHY). Si l’année 2023 se caractérise par peu d’aléas...

Les cours boursiers maintenant ouverts à tous !

Les cours boursiers maintenant ouverts à tous !

Cela fait maintenant un moment que le Paysan Vigneron vous propose sur son site internet les cours de différentes entreprises clé du secteur vitivinicole, de ressources mais aussi les tarifs de gaz et d'électricité. Ces fonctionnalités étaient jusqu'à présent...

error: Ce contenu est protégé