Bibliothèque de Cognac : Papier histoire, papier mémoire

21 août 2013

« Nous achetons tous ce qui concerne le Cognac ». La bibliothèque municipale de Cognac est bien pourvue en ouvrages concernant le spiritueux local et, plus généralement, en livres intéressant la région. Aux acquisitions nouvelles s’ajoutent des fonds anciens comme le fonds Albert ou le fonds Couraud. L’histoire du Cognac se lit page à page, avec le concours de générations de bibliothécaires.

 

 

Charlotte Baron est responsable de la section adulte de la bibliothèque de Cognac. Au premier étage, son bureau offre une vue imprenable sur les rayonnages du fonds régional, c’est-à-dire sur tous les livres traitant du Cognac et/ou de la région. Spécificité du fonds régional ! Non seulement les livres affichent un net tropisme régional mais encore ils peuvent être empruntés. C’est le classique « fonds de commerce » – ou encore fonds courant – d’une bibliothèque de prêt. On y trouve plus de 700 ouvrages, dont 35 totalement dédiés au Cognac. Ce sont essentiellement des ouvrages documentaires. « Nous achetons à peu près tout ce qui concerne le Cognac et sa région » confirme Charlotte Baron. Une belle exhaustivité qui se vérifie un peu moins à l’égard des œuvres de fiction où le Cognac est cité mais la bibliothèque du Maco y pourvoit (voir article page 31).

Pour viser à coup sûr les ouvrages qui les intéressent, les bibliothécaires disposent de plusieurs cordes à leur arc : revues spécialisées, base de donnée « Electre » réservée aux bibliothécaires, renseignée par tous les éditeurs de France et de Navarre, éditeurs régionaux, librairies locales…Grâce à ce tamis serré, bien peu de livres échappent à leur sagacité. En général, les ouvrages sont acquis en double exemplaires, un pour le fonds régional, un autre pour le fonds charentais.

Une optique plus patrimoniale

Car, à côté du fonds régional, existe un fonds charentais. Comme son nom l’indique, le fonds charentais traite des ouvrages… charentais. Mais, à la différence du fonds régional, il est constitué dans une optique beaucoup plus patrimoniale. Conséquence principale : les ouvrages du fonds charentais ne sont pas empruntables mais uniquement consultables sur place. Par rapport au fonds régional, le fonds charentais se distingue également par une envergure supplémentaire. Il compte plus de 4 600 documents, dont les plus anciens datent du début du 17e siècle et les plus récents de 2013. Certains ouvrages sont de véritables pépites telles cette Histoire de La Rochelle vieille de plusieurs siècles. Le fonds charentais recèle aussi toute une partie de périodiques anciens, brochures, petites publications, extrêmement précieuse pour ceux qui se livrent à des recherches sur le Cognac par exemple. Sous la plume des journalistes ou des chroniqueurs de l’époque, l’histoire, petite ou grande, retrouve les couleurs de la vie. C’est Odile Dervaux qui gère le fonds charentais, en même temps qu’elle s’occupe des fonds anciens.

Les fonds anciens de la bibliothèque de Cognac sont principalement alimentés par deux legs importants – le fonds Albert et le fonds Couraud – ainsi que par les réserves des premières bibliothèques de la ville. Si beaucoup d’ouvrages se réfèrent au produit, à la cité, à la région, les thématiques sont nombreuses et variées.

L’informatisation des titres

Comme nombre de ses homologues, la bibliothèque de Cognac s’est lancée dans l’informatisation de ses titres. A titre d’exemple, le fonds régional est désormais totalement informatisé (possibilité de recherche sur internet à partir du catalogue). La même démarche est en train de se mettre en place pour le fonds charentais : 460 ouvrages possèdent déjà leurs entrées sur le net. Odile Dervaux consacre une partie de son temps à cette tâche aussi longue qu’essentielle. « En plus d’offrir au lecteur un service supplémentaire, ce travail d’informatisation permet de rendre compte de la richesse du fonds. »

Le 28 septembre prochain, une brocante aura lieu à la bibliothèque de Cognac, sous les arcades du cloître attenant. Comme il y a deux ans, des livres courants seront vendus 1 € pièce. « L’argent ira à la restauration d’un ouvrage du fonds charentais » signale Frédérique Martin, directrice de la bibliothèque de Cognac.

Infos pratiques
Bibliothèque du centre-ville – 10, rue du Minage, Cognac.
Consultation sur place : accès libre et gratuit.
Emprunt : réservé aux abonnés (abonnement : gratuit pour les habitants de Cognac ; 12,40 € pour les ressortissants de la communauté de communes du Grand Cognac ; 18,40 € hors Grand Cognac (justificatif de domicile).
Horaires : voir site internet
bibliotheque.ville-cognac.fr

 

 

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé