Agroécologie : La démarche de groupes de pineau des Charentes

15 mai 2017

Pour son « verdissement », le Pineau des Charentes choisit une approche de groupes, sans objectif de certification mais avec une volonté d’améliorer les pratiques sur des points précis, choisis collectivement.

 

Référentiel Viticulture Durable, objectif de certification… Pour son approche agroécologique, le Pineau des Charentes allait-il mettre ses pas dans les pas du Cognac, sachant que les producteurs de Pineau sont également tous producteurs de Cognac ? La filière a choisi un positionnement légèrement décalé, correspond mieux à ses aspirations, ses habitudes, son environnement. L’environnement du Pineau, c’est de fonctionner un peu comme une communauté restreinte, où tout le monde se connaît ou presque. L’idée de fond qui a très vite émergé fut de proposer la « constitution de petits groupes de producteurs pour améliorer les pratiques ». Quentin Sicard – le technicien du Syndicat des producteurs qui remplace ponctuellement Emilie Billotte – est revenu sur la méthode et le but recherché.

 

« Dès le mois de mars prochain, nous proposons que les producteurs intéressés se rapprochent du Syndicat pour que puissent être mis en place des petits groupes de 10 / 15 personnes. Il est prévu que l’action se déroule sur trois ans, 2017, 2018, 2019, au rythme de trois réunions par an. Nous serons accompagnés dans cette démarche par les Chambres d’agriculture 16 et 17. Après une étape d’auo-diagnostique en groupe, l’idée est que les producteurs s’approprient une thématique agroécologique – biodiversité, prévision météo…- et travaillent ensemble dessus, en partageant leurs expériences. A terme, et si besoin s’en fait sentir, cette approche pourra servir à une communication « grand public ». Bien sûr, la démarche reste volontaire.»

 

"rester acteur pour ne pas subir"

 

Si une idée motive Philippe Guérin, le président du Syndicat des producteurs, c’est bien celle-ci – « Rester acteur, pour ne pas être en situation de subir en permanence. » Applicable à toutes les strates de la vie syndicale, cette intuition colle bien à la dimension agro-environnemental du métier de producteur. Le président du Syndicat a mentionné une initiative du Ministère de l’agriculture, la « Nuit de l’Agroécologie ». « En tant que spectateur, j’ai eu l’occasion d’y participer. J’ai constaté deux choses : d’une part que, face à un public non averti, il est plus facile de parler de son métier en groupe ; d’autre part que le public est réceptif et peut entendre nos arguments. » Ainsi, si l’heure n’est pas encore venue, il propose que la filière garde en mémoire une « Nuit de l’Agroécologie », estampillée Pineau des Charentes.

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé