Affûtez vos sécateurs pour le concours de taille des Jeunes Agriculteurs ! Un rendez-vous le 10 mars

22 février 2018

Les jeunes agriculteurs de Haute Saintonge organisent le 10 mars prochain un grand concours de taille qui va prendre cette année une nouvelle dimension. Leur souhait a été de donner une place plus importante aux épreuves pratiques pour mieux valoriser les bons gestes de taille. Tailler une souche est un acte noble reposant à la fois sur une mobilisation de connaissances théoriques et une capacité d’analyse pointue de la structure des souches. La mise en œuvre de bons principes d’établissement et de la conduite des ceps demande une véritable dextérité que, Sylvain Magnan, Gaëtan Bodin et Geoffroy Roy, les trois jeunes organisateurs, ont souhaité récompenser.

Le Lycée viticole Le Renaudin à Saint Germain de Lusignan accueillera le concours de taille dans le cadre de ses journées portes ouvertes et ce challenge sera aussi un moment d’échanges et de convivialité. L’exploitation met à disposition une parcelle d’ugni blanc d’une vingtaine d’années palissée et établie en guyot double. L’équipe des JA de Haute Saintonge entretient des relations étroites avec la Chambre d’agriculture de Charente Maritime et Michel Girard, le responsable de l’équipe viticole, participera activement à l’organisation. La manifestation est ouverte à toutes les catégories de tailleurs, les plus confirmés, les débutants, les retraités et les jeunes. Plusieurs palmarès seront décernés et le concours sera doté de lots très intéressants. Les épreuves commenceront à 9 heures le matin et dureront toute la matinée. Plus de 80 concurrents sont attendus !

 

Une épreuve pratique unique et plus approfondie

            La principale nouveauté de l’édition 2 018 réside dans le déroulement des épreuves qui ont été complètement repensées. S Magnan explique que la priorité a été de proposer une méthode d’évaluation plus approfondie : « Lors des dernières éditions, on s’était rendu compte que les épreuves théoriques prenaient du temps, n’étaient pas totalement en phase avec l’objectif du concours et pénalisaient des candidats maîtrisant bien la pratique. Ce constat nous a incités à finalement repenser l’organisation du concours autour d’une seule épreuve pratique qui sera bien plus étayée. La réflexion que nous avons eue avec Michel Girard, le conseiller viticole de la Chambre d’agriculture a débouché sur une démarche d’évaluation qui permet de mieux prendre en compte les bons principes de tailles ». Lors de la nouvelle épreuve pratique, chaque candidat devra tailler 10 ceps en Guyot double dans un délai de 20 minutes maximum. Ensuite, le candidat expliquera ses choix de taille aux trois membres de chaque jury. À l’issue de cet entretien, les jurys poseront aux candidats, 5 questions identiques concernant les principes de taille. Tous les membres des jurys disposeront de grilles de notation standardisées qui permettront d’établir la notation finale. L’équipe des JA va mobiliser tous ces efforts pour bien encadrer les membres des jurys dans leurs approches de notations.

                                                                                             

Les modalités pratiques du concours de Taille des JA 17 :

 

  • Date : le 10 mars 2018 de 9 à 13 heures

  • Lieu : Lycée viticole Le Renaudin à Saint Germain de Lusignan

  • Inscriptions ouvertes jusqu’au 9 mars

  • Inscriptions au Bureau des A Saintes :

    • – T : 05 46 91 14 91

    • – Port : 06 33 23 36 79

    • – Mail : jeunesagriculteurs17@gmail.com

A lire aussi

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

BA 709 : 90 ans d’Armée de l’Air et pas une ride

C’est en 1938 que, sous l’impulsion du maire de Cognac Paul Firino Martell, le terrain d’aviation militaire de Châteaubernard voit le jour. Une idée novatrice pour l’époque : l’aviation militaire, bien que déjà développée depuis la première guerre mondiale, n’était...

error: Ce contenu est protégé