UNE AUTORISATION PROVISOIRE PERMETTANT DE DEPASSER LES QUANTITES DE CUIVRE APPLICABLES POUR LUTTER CONTRE LE MILDIOU DE LA VIGNE : 5KG/HA POUR L’ANNEE 2021

Paru le dimanche 8 août au JORF, cet arrêté d’applicabilité immédiate, à l’initiative du gouvernement, autorise temporairement les viticulteurs à dépasser la quantité maximum autorisée de traitements à base de cuivre pour lutter contre le mildiou.

Avec une « campagne viticole 2021 marquée par une pression importante, voire exceptionnelle, d’attaques de mildiou dans une grande partie du vignoble français (sauf façade méditerranéenne) suite aux intempéries qui ont sévi à partir de la mi-juin jusqu’à aujourd’hui », […] « la protection contre le mildiou est nécessaire pendant encore 2 semaines, pour protéger le feuillage afin de maintenir le potentiel de production et la qualité dans un contexte déjà dégradé ».

Ainsi, si les viticulteurs utilisant des produits comportant la phrase Spe1 sont limités à 4 kg de cuivre quelle que soit sa forme par an et par hectare, « la situation phytosanitaire des vignobles nécessite de renforcer la protection des vignobles à pression forte ou exceptionnelle de mildiou ».

C’est dans ce contexte et afin de pallier à cette difficulté, que l’arrêté publié le 8 aout « permet de déroger à cette limite et augmente cette quantité à 5kg/ha pour l’année 2021 sous réserve que la quantité totale sur 7 ans (2019-2025) ne dépasse pas 28 kg/ha conformément à l’approbation européenne de la substance cuivre ».

Tous les viticulteurs, en viticulture biologique comme conventionnelle, sont concernés par la mesure, applicable pour une période de 120 jours à partir de la date d’entrée en vigueur de l’arrêté (8 août 2020).

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043915601

A lire aussi

Pépinière viticole : un taux de reprise historiquement bas

Pépinière viticole : un taux de reprise historiquement bas

Dans un communiqué de presse publié mi-janvier, la Fédération française de la pépinière viticole (FFPV), a fait le point sur les difficultés de production de ses ressortissants.« La pépinière viticole subit de plein fouet les aléas de 2021 : le printemps maussade,...

error: Ce contenu est protégé