Employeurs, déposez vos offres dés maintenant

23 septembre 2009

emploi_forum_3.jpg

La satisfaction de l’emploi viticole est un sujet suffisamment sérieux – et préoccupant – pour s’appesantir sur la question. C’est pourquoi les partenaires à l’emploi viticole du bassin charentais * ont décidé de programmer un deuxième Forum emploi, le 22 octobre 2009, salle de la Salamandre à Cognac, de 9 h 30 à 16 h. La première rencontre, initiée l’an dernier à pareille époque, s’était soldée par une pleine réussite, à la surprise même des protagonistes. Etaient à pourvoir 58 postes dont 20 en CDI (contrat à durée indéterminée). Furent satisfaits 53 postes dans un salon qui accueillit 400 visiteurs dont 32 employeurs potentiels. Si les demandeurs d’emploi se partageaient à peu près égalitairement entre 16 et 17, l’un venait des Deux-Sèvres et un autre d’Alsace.

Le Forum emploi 2009 s’organisera à peu près de la même manière que l’an dernier. L’espace recrutement proprement dit cohabitera avec un espace d’information où les personnes intéressées pourront découvrir les opportunités de la filière, les organisations professionnelles, les établissements de formation. Pour faciliter l’organisation des  entretiens de recrutement, le Pôle emploi de la région de Cognac / Barbezieux, chargé du côté opérationnel des rencontres, demande aux employeurs de main d’oeuvre de faire remonter au plus tôt leurs offres. Ils peuvent les déposer soit sur le site internet de la Chambre d’Agriculture de la Charente , où figure un bordereau de prise d’offre, soit en contactant leurs syndicats de filière (SGVSVBC ) ou encore en téléphonant à l’équipe viticulture du Pôle emploi de Cognac (tél : 05 45 35 86 32 – fax : 05 45 35 86 34). « Ces dépôts anticipés nous permettent de mieux cibler les candidats et de préparer les entretiens » précise Laurence Trouvé-Langlais, animatrice de l’équipe viticulture du Pôle emploi. Concrètement, le 22 octobre, l’employeur qui se sera signalé au préalable disposera d’une liste de rendez-vous. Mais des plages de temps seront également disponibles pour des entretiens spontanés au fil de l’eau.
La situation de l’emploi viticole reste toujours tendue, surtout sur des postes intégrant la taille, la conduite d’engins, les traitements phytosanitaires. Plus que jamais, la taille s’avère la clé d’entrée du travail en viticulture. Dans ces conditions la réponse à l’emploi passe bien souvent par une formation complémentaire, dispensée soit par l’employeur, soit par les organismes de formation. Sur le bassin d’emploi de Cognac, la crise économique se traduit par un moindre recours à l’intérim. Une main d’oeuvre qui peut être séduite par l’emploi viticole, à condition d’être accompagnée.

* Chambre d’Agriculture de la Charente, BNIC, Pôle emploi, syndicats de filière, syndicats généralistes, établissements d’enseignement agricole, organismes de formation…

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé