Publicité

111e Concours Général Agricole – Produits

26 décembre 2008

Le Concours Général Agricole des Produits met en compétition depuis plus d’un siècle (1870), les meilleurs produits des provinces françaises. Les candidats remplissent une demande d’inscription et, dès leur admission, des prélèvements d’échantillons sont effectués par des agents de I’Etat : Direction départementale de l’Agriculture et de la Forêt (DDAF), Services vétérinaires départementaux, Direction de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes. Ce concours fait l’objet d’un règlement publié sous forme d’arrêté ministériel et est, en France, le seul concours à offrir aux producteurs et aux consommateurs ce type de garantie.

Jugements et Jurys

Les échantillons présentés doivent respecter la réglementation portant sur les produits agroalimentaires, ainsi que celle concernant le signe officiel de qualité comme AOC, Label Rouge, Agriculture biologique, Certification de conformité. Ainsi, plus de 14 000 échantillons entrent en compétition dans la France entière. Ils font l’objet d’une présélection sévère. Les jugements sont rendus par des jurés indépendants, constitués en jurys de 4 ou 5 personnes. Les produits, totalement anonymes, sont jugés sur la base de critères organoleptiques : aspect, couleur, odeur, goût… et ne sont pas identifiables par les jurés, experts représentant l’ensemble de la filière de la production à la consommation (producteurs et transformateurs, négociants et distributeurs, techniciens, œnologues, sommeliers, restaurateurs…).

Or, Argent ou Bronze

A l’issue de la finale, pendant le Salon international de l’agriculture, plus de 3 000 produits sont médaillés d’or, d’argent ou de bronze. La médaille du CGA indique que le produit médaillé fait partie des meilleurs dans sa catégorie, au regard de ses qualités gustatives. Le produit médaillé au CGA garantit donc au consommateur des qualités gustatives exceptionnelles. La médaille représentant une feuille de chêne est utilisable uniquement pour le même type de produit que le produit primé. Tout est mis en œuvre pour assurer la traçabilité des échantillons médaillés, le processus est contrôlé par les services de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, qui procèdent également au contrôle de l’utilisation des médailles.

Le Prix d’Excellence

Ce prix, créé en 2000, a pour objectif de faire ressortir pour chaque grande catégorie de produits définie, le travail dans la durée (5 ans) d’un ou plusieurs producteurs particulièrement méritants du fait de leur fidélité au concours et de l’excellence des résultats obtenus lors des concours des années 1997 à 2001. Le Prix d’excellence récompense le travail d’un producteur dans la durée, et non un produit particulier. Le Prix d’excellence sera remis par un représentant du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, le mercredi 27 février à 11 h 00, sur le stand du ministère Hall 2-2.

Le Concours Européen des Jeunes Professionnels du Vin du CGA

Pour la cinquième année, le Crédit Agricole est partenaire du CEJPV dans la continuité des actions qu’il mène auprès des jeunes. Ce concours de jeunes dégustateurs de vins est ouvert aux jeunes âgés de 18 à 25 ans, élèves de l’enseignement agricole, hôtelier ou commercial (public ou privé), ou jeunes professionnels. Il vise à contribuer à sensibiliser les jeunes de l’enseignement à l’importance de la dégustation dans la pratique de leur métier et à appuyer les actions de formation professionnelle réalisées dans ce domaine par les établissements d’enseignement spécialisés.

Ce concours permet d’embrasser toute la filière : depuis la viticulture jusqu’aux métiers de bouche et la distribution. L’épreuve est structurée en trois niveaux : un niveau d’éliminatoires par établissement ; une finale régionale qui permet, outre la confrontation des meilleurs, une manifestation de promotion des jeunes et du métier ; la finale nationale qui est un des événements du CGA et du Salon international de l’agriculture.

Il s’agit de juger des jeunes et non des vins, on cherchera à récompenser les meilleurs dans l’art de la dégustation des vins (échantillons représentatifs de l’ensemble de la production française) avec : une épreuve de caractérisation (déterminer le ou les cépages, le millésime, le caractère boisé ou non, la région d’origine, l’appellation ou dénomination) ; une épreuve de dégustation : sur chaque critère jugé, le jeune attribue une note qui est comparée à celle attribuée par un jury d’experts ayant dégusté le même échantillon ; on calcule les écarts qui sont traduits en pénalités. Le meilleur est celui dont la pénalité est la plus faible ; une épreuve de dégustation commentée, réservée aux mieux classés à l’issue des deux premières épreuves. Le gagnant du concours du meilleur jeune professionnel du vin recevra son prix d’un représentant du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, le mardi 26 février à 17 h 00 sur le stand du ministère hall 2-2.

La valorisation des médailles et la promotion des produits récompensés

Dès la proclamation les résultats sont diffusés par le Salon international de l’agriculture : affichés en plusieurs endroits du Salon ; disponibles sur Minitel (36 15 OENOTEL) et sur internet : www.concours-agricole.com. Le palmarès officiel est diffusé gratuitement à 10 000 professionnels de l’agroalimentaire, de la gastronomie et de la distribution. Le Guide de la France des saveurs édité par GaultMillau et Gallimard sera en vente dans toutes les librairies dès le printemps 2002. C’est un guide de découverte des produits et lauréats du Concours Général Agricole, région par région.

Concours de Bordeaux

Vins d’Aquitaine

La date limite d’inscription est en fixée au lundi 28 janvier 2002.

Les formulaires d’inscription sont disponibles auprès des laboratoires œnologiques, des syndicats viticoles et du service vin de la Chambre d’agriculture de la Gironde en charge de l’organisation du concours.

Tél. 05 56 35 51 88 – Fax 05 56 35 51 89.

E.mail : concours@gironde.chambagri.fr).

En 2001, le concours de Bordeaux – Vins d’Aquitaine avait rassemblé 2 800 échantillons. Les 700 jurés avaient attribué 657 médailles (128 or, 255 argent, 274 bronze). Véritable atout commercial, elles constituent un avantage concurrentiel à part entière, particulièrement pour les ventes à l’exportation. Le nombre croissant de vins présentés (ils étaient 100 en 1956 !) et la fidélité des concurrents le prouvent. Pour mémoire, plus de 1/7 de la production régionale se rassemble chaque année pour cette confrontation, soit plus de 1 300 000 hectolitres. En un mot, quelque 174 000 000 bouteilles qui représentent une valeur globale, après conditionnement, de plus de 3 milliards de francs !

Contact : Chambre d’agriculture de la Gironde, 17, cours Xavier-Arnozan – 33082 Bordeaux cedex. Tél. 05 56 79 64 39 – Fax : 05 56 79 64 24

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé