Université de Segonzac – 25ème promotion : Un anniversaire de prestige, organisé par Elixir XO

8 janvier 2013

Elixir XO, l’association des anciens étudiants de l’Université de Segonzac, a organisé la célébration de la 25e promotion. Son objectif ! Frapper un grand coup. Pari réussi.

p26.jpgQuand les choses se passent bien, c’est un peu une fatalité : vous vous fondez dans le paysage, quitte à en devenir presque transparent. A l’occasion de la rentrée solennelle de la 25e promotion, le 9 novembre dernier, l’association des anciens étudiants de l’université de Segonzac, Elixir XO, a souhaité communiquer un grand souffle d’air, réaffirmer son appartenance pleine et entière au monde des spiritueux. Dire aussi combien il était important de se situer ici, à Cognac, au cœur de cette Spirit valley qui fait rêver partout dans le monde.

Eric Bilhouet préside l’association Elixir XO depuis 2009. Lui-même a « hanté » les bancs de l’Université de Segonzac en 2007 (19e promotion), à l’occasion de sa reprise de la propriété viticole familiale. Dans une « autre vie » – pas si lointaine – le jeune homme était cadre export dans une société industrielle à Paris, filiale d’un grand groupe pétrolier. Il pratiquait le conseil en logistique. Rien à voir avec ses nouvelles fonctions. Il a vécu la formation universitaire de Segonzac « comme une aubaine ». « Elle m’a mis le pied à l’étrier. Je me suis imprégné des aspects juridiques, économiques de la filière. J’y ai aussi rencontré énormément de gens. En cela, le statut d’étudiant est magnifique. Il permet de poser toutes les questions qu’on souhaite aux exploitants, aux responsables d’entreprises. Il offre une qualité d’échange inespéré. Un véritable cadeau ! »

Une grande fête

Quand il s’est agi de jeter les bases de la grande fête autour de la 25e promotion 2012-2013, l’association a réfléchi à la face A : la mise en place d’un groupe de travail de 20 personnes, qui s’est réuni tous les 15 jours pendant plusieurs mois. Quant à la face B, elle l’a trouvé en la personne d’Emilie Baudry. Cette jeune étudiante, issue de la promotion 2012, est passionnée par la communication autour des spiritueux, notamment dans ses aspects gustatif, gastronomique. Devenir la cheville ouvrière d’un tel événement l’intéresserait au plus haut point. « C’est grâce à Emilie que nous avons pu enclencher une démarche aussi ambitieuse » relève E. Bilhouet. Le président de l’association a rendu hommage à sa disponibilité, à son intelligence. « Elle a fait un excellent boulot. » A noter qu’Emilie Baudry est sortie major de sa promotion.

Avec le concours de plusieurs partenaires, dont le BNIC et la caisse régionale de Crédit agricole Charente-Périgord, la manifestation s’est organisée autour de deux temps forts : d’abord une « expérience Foodpairing » l’après-midi à Cognac et ensuite une grande soirée de gala, salle des Distilleries à Segonzac. Par l’anglicisme Foodpairing, il faut entendre l’association de mets et/ou de boissons qui se marient bien. Dans le contexte de Segonzac, l’accord porta bien évidemment sur les mets et spiritueux. Furent embarqués dans l’aventure plusieurs chefs régionaux : Ludovic Merle, restaurant du Château à Jarnac, Julien Lachenaud, chef de l’Yeuse à Cognac, Philippe Saint Romas, chef du Club Rémy Martin à Cognac. Parmi les spritueux, figuraient bien sûr le Cognac mais aussi le Gin (entreprise EuroWineGate) ou le Cointreau.

De l’avis unanime, l’association Elixir XO a signé, avec cet événement, une grande page de l’histoire de l’Université de Segonzac. Le moment restera gravé dans les mémoires. Car, en plus du côté festif et solennel, s’est distillé tout un florilège d’émotions.

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé