Un frémissement dans les appellations françaises

22 mars 2018

LE BORDELAIS PREND LE TRAIN DES MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES

La pression sociétale liée à l’environnement et à la santé, et l’exemple de certains ont fini par provoquer un réel frémissement au sein des appellations françaises. On peut imaginer qu’il ne va faire que s’amplifier dans les mois et les années à venir, aidé en cela par le travail de l’INAO et de l’IFV sur la facilitation d’accès à ces nouvelles pratiques plus environnementales et par la pression sociétale.

vignoble_des_cotes_de_bourg-560.jpeg

 Aujourd’hui, de nombreuses appellations françaises ont entamé une réflexion en vue de l’intégration de nouvelles mesures agro-environnementales dans leur cahierdes charges, dont certaines du Bordelais et de la Loire (ODG Bordeaux, Saint-Emilion et Anjou-Saumur) qui ont vu leurs demandes déjà examinées (et validées pour la plupart), par le dernier Comité national vin INAO du 15 février dernier.

Chaque appellation peut maintenant modeler son train de mesures à son gré, choisissant tel ou tel wagon et ignorant tel autre ! Le Bordelais s’est engouffré le premier sur certaines des mesures proposées…

En savoir plus dans notre numéro à sortir très prochainement !

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé