Prix national de l’œnotourisme

7 juillet 2009

Le mercredi 27 mai 2009, Paul Dubrule, président du Conseil supérieur de l’œnotourisme, a annoncé le lancement du « Prix national de l’œnotourisme » sous le parrainage du ministère de l’Agriculture et de la Pêche et du secrétariat d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme et des services.

Le « Prix national de l’œnotourisme » récompensera quatre initiatives exemplaires, simples et rapidement transférables dans les catégories suivantes :

l La mise en valeur touristique d’un caveau ou d’un site viticole.

l L’hébergement ou la restauration dans le vignoble.

l La mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques (patrimoine, sites naturels, produits d’agrotourisme…).

l La promotion d’un produit œnotouristique (par un événement, avec une agence de voyage, sur Internet…).

Le « Prix national de l’œnotourisme » est ouvert à tous les acteurs du monde du vin, du tourisme et du patrimoine, les vignerons, les coopératives, les négociants, les interprofessions et syndicats professionnels, les cavistes, les hébergeurs et restaurateurs, présents dans les vignobles, les agences de voyage réceptives, les comités régionaux de tourisme, comités départementaux de tourisme et offices du tourisme, les sites internet…

La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 17 août 2009, le cachet de la poste faisant foi.

Les dossiers de candidature pourront être téléchargés sur le site : www.prix-oenotourisme.com ou communiqués sur demande au secrétariat général du Conseil supérieur de l’œnotourisme, Agence Pain Vin & Company, 18, rue Duphot, 75001 Paris.

 

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé