Myapéro : Les charentes « like » les réseaux sociaux

29 octobre 2014

p13.jpgJeudi 25 septembre s’est tenu à Archiac, à la Maison de la Vigne et des Saveurs, le premier MyApero2Charentes. MyApéro, un mouvement participatif autour des réseaux sociaux apparu il y a deux ans dans les grandes villes (Paris, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux…) et aujourd’hui préempté sans complexe par les deux Charentes.

Etre quatre, en France, c’est forcément se muer en « mousquetaires » (merci Alexandre Dumas père). Alors on va dire que les quatre mousquetaires de MyApero en Charentes sont Emilie Baudry, des Etapes du Cognac, Frédérique Bruneau, Aude Arrenous (toutes les deux d’Angoulême) et Thomas Quintard, viticulteur à Chadenac. Ils participaient déjà aux MyApéro Bordeaux. C’est donc assez naturellement qu’ils ont eu l’idée de dupliquer le concept en Charentes. MyApéro, c’est un mouvement participatif qui a pour but d’échanger des infos sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram…) mais de manière ludique et collaborative, dans un esprit d’entraide. Chacun arrive avec son degré de maîtrise, élevé, pas très élevé, faible voire balbutiant. On ne vous regarde pas de haut. Toutes les questions sont bienvenues, le tutoiement de rigueur ainsi que l’apéritif final. D’où l’appellation MyApéro.

Le premier MyApero2Charentes s’est déroulé à Archiac le 25 septembre, à la Maison de la Vigne et des Saveurs. Pourquoi là et pas ailleurs ? Parce que l’endroit est sympathique et qu’il symbolisait assez bien la « communauté des deux Charentes », un pied en 17, un pied en 16. Première thématique choisie, celle d’Instagram, l’application de partage de photos qui connaît un succès retentissant : 150 millions d’utilisateurs dans le monde, 800 000 comptes actifs tous les jours, 5 millions de photos postées quotidiennement, un taux de croissance de 566 % l’an passé… Le prochain thème de MyApero2Charentes pourrait bien être Twitter. A suivre… sur les réseaux sociaux.

Informations sur le groupe Facebook « MyApero2Charentes », groupe privé accessible sur simple demande.

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé