Salon du palissage et de la plantation

17 novembre 2011

Le vieillissement du vignoble charentais a amené beaucoup de viticulteurs à s’engager dans des programmes de plantations plus importants depuis plusieurs années. Réfléchir à la mise en place d’une organisation rationnelle et efficace des travaux pour réussir une plantation est donc devenue une préoccupation majeure. Cette réflexion est à l’origine du premier Salon de la plantation et du palissage qui se tiendra le 15 novembre prochain au complexe des Distilleries à Segonzac. La manifestation a l’ambition d’être un rendez-vous d’information et une vitrine de fournisseurs dédiés à la plantation et au palissage de la vigne.

 

 

p14.jpgLa plantation d’une parcelle de vigne représente un investissement lourd sur le plan économique (15 000 à 18 000 € ht en vignes larges) et mettre tous les atouts de son côté pour réussir l’établissement des futures parcelles est indispensable. La réussite d’une plantation nécessite la mise en œuvre d’un itinéraire agronomique global qui commence avant l’arrachage de l’ancienne parcelle (dans les situations de vignes sur vignes) et dure ensuite au moins trois ans. Arracher dans de bonnes conditions l’ancienne parcelle (dévitaliser les souches et enlever un maximum de racines), laisser le sol reposer en situation de vigne sur vigne, connaître la nature du sol et du sous-sol, s’intéresser à l’état sanitaire de la parcelle vis-à-vis des viroses (principalement le court-noué), préparer le sol dans de bonnes conditions, bien raisonner le choix du porte-greffe, planter les greffés soudés assez tôt et dans de bonnes conditions, entretenir propres les plantations pendant trois ans, arroser les jeunes plants, établir les futurs ceps correctement, implanter un palissage solide… nécessitent un véritable savoir-faire du temps.

Tous ces travaux ne peuvent pas être gérés en ayant « le chronomètre à la main » mais en faisant preuve de méthode et d’un sens de l’anticipation pour essayer de toujours intervenir au bon moment. Un jeune plant en première, deuxième et troisième feuilles est toujours fragile même s’il extériorise une belle apparence. Si l’aspect foliaire d’un plant incarne « sa bonne santé », son développement dans la terre est tout aussi important.

La constitution d’un système puissant au cours des premières années de la vie d’un cep représente un gage de longévité pour la future vigne.

Un événement dédié à la plantation et au palissage

L’équipe de technico-commerciaux et le service technique de la coopérative Charentes Alliance sont souvent interrogés par les viticulteurs sur tous ces problèmes, d’où l’idée de créer une événement spécifique. Cela s’est concrétisé par le premier Salon de la plantation et du palissage qui se tiendra le 15 novembre prochain à l’intérieur du complexe des Distilleries à Segonzac. Les responsables de la coopérative Charentes Alliance et l’équipe de la revue « Le Paysan Vigneron » ont mis leurs moyens en commun pour créer à la fois un rendez-vous d’information et une vitrine des fournitures dédiées à la plantation et au palissage. La manifestation est ouverte à tous les viticulteurs de la région.

Les deux grandes salles du complexe des Distilleries permettent d’accueillir une cinquantaine de stands de fournisseurs, des flashs d’informations en continu (cycle de conférence continu de 9 à 15 h) et un pôle rencontre technique regroupant des représentants de divers organismes, le Syndicat des pépiniéristes charentais, la Station Viticole du BNIC, l’IFV, la Fredon de Cognac, FranceAgriMer, l’Enita de Bordeaux, la MSA des Charentes et Charentes Alliance.

L’accès au salon est gratuit mais les inscriptions sont indispensables pour avoir accès au buffet qui sera servi en milieu de journée.

Les flashs d’information
l 9 h 15 : Sélection clonale, qualité du matériel végétal et choix du porte greffe – Vincent Dumot, de la Station Viticole du BNIC ; Yvan Colombel, de FranceAgriMer.
l 10 heures : Le point sur les nématodes et le court-noué – Maarten Van Helden, de l’ENITA de Bordeaux.
l 11 heures : Le point sur les maladies du bois – Philippe Larignon, de l’IFV.
l 14 h 15 : Prospective viticole de Charentes Alliance.
l 15 heures : Flavescence dorée : état des lieux 2011 et méthodes de lutte – Agnès Normandin, de la FREDON de Cognac.

Les exposants
Fertilisation :
– Agro-Systèmes : analyses de sol – Angibaud – Frayssinet
Piquets métalliques :
– Wieland – SLPA
Piquets acacia et châtaignier :
– Carmo – Cyprus – Darcy – Fouillet – Naturwood – PPB Europe – Octowood – Roby – SNBR – Piveteau Bois
Fils à vigne :
– Arcelor Mital – Deltex
Amarres, tendeurs, agrafes, caches et liens :
– Ancrest – Candé – Caroff – CR Distribution – Faynot – Filiac – GNP – HT Distribution – Laurent distribution – Lebec – Nortene – Rapid Isaberg – SCDC – Tubex – Corderie Lorenzi
EPI et effluents :
– Aderbie – Axe Environnement – Bayer Cropscience – Helisosec – MAPA – 3M – Dupont – In Vivo Agro Equipements
Matériel viticole :
− Wagner : plantation mécanique
− Caroff : enrouleur et dérouleur de fils
– Dagnaud : dérouleur et enrouleur de fils, enfonce-pieux
– Rabaud : dérouleur et enrouleur de fils, enfonce-pieux, tarière
– Maunais : sécateurs Felco, interceps
− Charentaise de Motoculture : gamme Pellenc, sécateurs, recepeurs, attacheurs.

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé