Gel avril 2017 : aide à la trésorerie

18 mai 2018

DISPOSITIF D’AIDE À LA TRÉSORERIE POUR LES PERTES DE RÉCOLTE LIÉES AU GEL D’AVRIL 2017

Suite au gel d’avril 2017, la Région Nouvelle-Aquitaine ouvre, à titre exceptionnel, un dispositif d’aide à la trésorerie en soutien des viticulteurs les plus touchés. L’enveloppe attribuée s’élève à 2 375 000 €.
Chacun a jusqu’au 12 juillet 2018 pour déposer son dossier sur la téléprocédure PAD  

Pour pouvoir en bénéficier, certains critères doivent être respectés :
–       avoir subi une perte de récolte supérieure ou égale à 65 % entre 2017 et 2016
–       avoir un chiffre d’affaires viti-vinicole d’au moins 80 % dans le chiffre d’affaire total.
–       avoir souscrit pour 2018 une assurance multirisque climatique (couvrant à minima les dommages causés par le gel et la grêle)
–       s’engager à souscrire un contrat d’assurance équivalent pour 2019.
Les montants des aides se présentent de la manière suivante : une aide forfaitaire de 100 € / hectare et une aide plafonnée à 2500 € / exploitation.

Pièces nécessaires au dépôt du dossier :

  • Attestation « de minimis » signée par le demandeur, dans laquelle il liste les aides perçues par l’entreprise unique (article 2 § du R. 1408/2013) ou demandées mais pas encore perçues au titre « de minimis » agricole pendant l’exercice fiscal en cours et des deux précédents (annexes n°1 et 1bis mises à disposition du demandeur sur la plateforme). Une attestation par associé devra être fournie dans le cas des GAEC. ❏ Attestation comptable précisant la part du chiffre d’affaire vitivinicole 2017 ou 2016/2017 et le chiffre d’affaire total 2017 ou 2016/2017 (modèle mis à disposition du demandeur sur la plateforme).❏ RIB au nom du demandeur. En cas de procédure collective (hors liquidation), le dossier doit comporter une note du mandataire précisant à qui doit être fait le paiement, le cas échéant le RIB du mandataire devra être fourni.
  • Copie de l’attestation d’assurance climatique multirisque pour la campagne 2018 ou un devis signé pour la récolte 2018, précisant la couverture des risques gel et grêle.
  • Déclarations de récoltes complètes 2016 et 2017.
  • Attestation MSA précisant la régularité des règlements des cotisations sociales (pour les sociétés, cotisations de la société) et le statut d’exploitant agricole.
  • Un k-bis de moins de 3 mois pour les formes sociétaires.

S’ajoute pour les nouveaux installés depuis moins de 5 ans :

  • Attestation MSA précisant la date d’inscription au régime en tant que chef d’exploitation.
L’UGVC propose d’accompagner les intéressés quant au remplissage de leur dossier au travers de son service Accompagnement : juridique@ugvc.fr  et 05 45 36 59 88 
 
 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé