Eric Bastard, nouveau directeur délégué chez Hennessy

18 février 2015

p15a.jpgLIVREURS Hennessy

Eric Bastard, nouveau directeur général délégué

Les viticulteurs ont fait sa connaissance le 23 janvier dernier, lors de la soirée des vœux. Arrivé chez Hennessy en juin 2010, Eric Bastard jouait jusqu’ici « backstage », en tant que directeur administratif et financier de la société. Le 1er janvier 2015, il a été nommé directeur général délégué, une création de poste justifié « par le développement des affaires Hennessy ». « Compte tenu de l’ampleur et la complexité des dossiers, il fallait quelqu’un pour épauler Bernard Peillon, le président-directeur général, aussi bien à l’international qu’auprès des instances régionales et professionnelles » indique-t-on rue Richonne, où l’on parle de cette structuration comme d’un « signe fort ». E. Bastard conserve ses anciennes fonctions et, par ailleurs, rien ne change dans l’organigramme interne.

Diplômé de l’EM Lyon, Eric Bastard a commencé sa car-rière en 1983 comme auditeur au sein de la firme Coopers & Lybrand, avant de rejoindre LVMH en 1989. Il y a occupé des responsabilités croissantes dans le domaine de la finance, en France et à l’international, à la holding du groupe comme au sein de différentes maisons.

E. Bastard et Bernard Peillon se connaissent bien. Dans un autre pan de leur vie professionnelle, ils ont eu l’occasion d’œuvrer ensemble dans une région dite « plus au nord ».

 

 

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé