Cognac Martell : confiant dans un retour de la dynamique des volumes

23 octobre 2014

 p1080869.jpg

Phillippe Guettat et Jean-Marc Morel

 

Chez Martell, le prix d’achat du vin Cognac récolte 2014 va progresser de 2 % cette campagne. C’est l’annonce faite  jeudi 23 octobre aux viticulteurs de la Sica UVPC par Jean-Marc Morel, directeur général adjoint de la société.

Un signal de confiance que Philippe Guettat, PDG de Martell Mumm Perrier-Jouët, a relayé devant les fournisseurs de la maison. Sur la base de quels éléments  ? Un retour de la croissance volumique en Chine et dans le reste du monde.

Sur les trois premiers mois de l’exercice 2014/2015 (débuté en juillet), Ph. Guettat a indiqué que les ventes de Martell avaient progressé de 7 % en Chine et de 11 % sur le reste du monde. « Le travail entrepris par la marque l’an dernier commence à payer.  Des stocks bien ajustés en Chine nous confèrent de nouvelles marges de manœuvre.»

 Certes, a-t-il dit, "le score en Chine à la fin de l’exrcice risque d’êtreplus proche des + 3 / + 5 %".  Par ailleurs, il n’est toujours pas question d’augmenter les prix «face à des marchés qui restent compliqués». Et les qualités supérieures type XO et au-delà continuent de souffrir dans l’empire du milieu. D’où un chiffre d’affaires toujours en retrait.

«Mais pour nous, a affirmé le PDG, le plus important, c’est de renouer avec une réelle dynamique des volumes en Chine et hors de Chine. Nous sommes très confiants aujourd’hui quant à un retour durable de la croissance des ventes de Martell. Nous repartons sur une courbe ascensionnelle.»

En 2012/2013, Martell avait dépassé le cap des 2 millions de caisses vendues en Chine. La marque est revenue à 1,9 million de caisses, retrouvant le volume de 2011/2012 qui, à l’époque, était son «plus haut historique".

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé