Part des Anges 2011 : le 15 septembre

29 juillet 2011

part_anges_0910_12.jpg

 

Comme l’an dernier, c’est à Cognac, dans le beau vaisseau de pierre des Chais Monnet, qu’aura lieu la Part des Anges 2011, le jeudi 15 septembre.

Cette vente aux enchères de Cognacs d’exceptions a vu le jour en 2005. En 2011, elle connaîtra donc sa 6 ème édition. A n’en pas douter, des pensées iront vers Bernard Guionnet, disparu prématurément en avril dernier. En tant que président du BNIC (Bureau national interprofessionnel du Cognac), il avait impulsé cette manifestation. Philippe Coste, qui  lui a succédé à la tête de l’interprofession du Cognac, rendra hommage à l’homme de décision et au personnage chaleureux que fut Bernard Guionnet.

Sont mis en vente 25 flacons de Cognac, tous remarquables. A noter cette année  l’importance des Cognacs millésimés – Dupuy 1940, Delamain 1966, A. de Fusigny 1969, Leopold Gourmel 1972… – mais aussi des raretés comme la dernière carafe Timeless d’Hennessy, éditée à 200 exemplaires en 1999, pour célébrer le passage au 21 ème siècle (mise aux enchères : 8 000 €). Dans la même veine, le maître de chai de Rémy Martin, Pierrette Trichet, a réalisé une coupe spéciale « La Part des Anges 2011 ». Il n’en existera que deux seuls flacons, l’un pour la manifestation, l’autre pour la salle des références de la maison.

Dans un esprit plus « historique », les Cognacs Tiffon de Jarnac ont offert une bouteille de la collection Boutelleau (Chardonne) de 1927 (mise aux enchères : 2 500 €).

Avec la collection Hardy, toujours très prisée des amateurs, c’est la seule carafe issue de la cristallerie de Sèvres qui se retrouvera « sous le marteau du commissaire priseur. » Même chose pour Frapin et sa « Dame-Jeanne «  de 5 litres, exemplaire unique d’un Cognac millésimé 1985. Les 25 flacons et leurs histoires sont à retrouver sur le catalogue de La Part des Anges 2011.

La vente aux enchères sera précédée d’un dîner de gala. Sont attendues 650 personnes (réservations closes). Le produit de la vente ainsi que d’une partie de la recette des repas (150 € par personne) ira à l’Ordre de Malte , une institution caritative versée dans la lutte contre la précarité, l’exclusion, la maladie.

Depuis sa fondation, La Part des Anges a déjà récolté 200 000 € au profit d’oeuvres de bienfaisance ou au bénéfice des beaux-arts (chateau de Chantilly). En 2010, la mise aux enchères record a atteint 16 000 €, pour la bouteille Rémy Martin intitulée « Coupe Shangaï ». Elle fut acquise par un amateur londonien d’origine indienne, client de la marque.

error: Ce contenu est protégé