Un nouvel épisode de grêle dévastateur

28 mai 2018

PLUS DE 10.000 HA DE VIGNES TOUCHÉS

Samedi 26 mai, entre 14h 30 et 15 h 30, un violent orage de grêle a parcouru le vignoble des Charentes du sud vers le nord. Le nuage avait au préalable lourdement impacté le vignoble Nord Girondin, en particulier le Sud Médoc (3 000 ha lourdement détruits), et le Blayais-Bourgeais (6 000 ha).
 
L’estimation de l’ampleur des dégâts est encore en cours mais, compte tenu de la viticolité des communes touchées, on peut s’attendre à une superficie d’au moins 10 000 ha détruits plus ou moins gravement. L’épicentre du couloir de grêle s’est avéré tout particulièrement destructeur sur un axe d’une largeur variable partant de Boisredon-Chamouillac et passant par les communes de Courpignac, sud ouest de Jonzac, Fléac, Montils, Rouffiac, Dompierre, Chérac, Burie et jusqu’à Matha.
 
grele_26_mai_2018-le_paysan_vigneron-560.png
 
Cet évènement est exceptionnel de part sa violence et son intensité. Un véritable mur d’eau de et de glace représentant l’équivalent de 20 à 25 mm de pluie s’est abattu en à peine 5 à 8 minutes. Malgré la mise en place du réseau antigrèle, les grêlons ont régulièrement atteint la taille d’oeufs de caille, voire plus localement de balles de golf.
L’heure est aujourd’hui au bilan et à la déclaration des sinistres auprès des sociétés d’assurance pour tous ceux qui étaient assurés mais de nouveaux épisodes sont annoncés en ce début de semaine et chacun observe avec inquiétude la couleur du ciel.

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé