Recensement des viticulteurs en difficulté : les premières tendances

24 janvier 2023

Dans le cadre de la cellule de crise viticole mise en place par la Préfète, la Chambre d’Agriculture de la Gironde a réalisé une enquête auprès des viticulteurs du département. 

Il s’agissait d’évaluer le nombre de viticulteurs en difficulté et distinguer ceux qui souhaitent arrêter totalement leur activité, ceux à la recherche d’une reconversion partielle ou totale et les propriétaires bailleurs sans fermier.

1 320 : c’est le nombre de viticulteurs qui se sont déclarés en difficulté. Ce nombre élevé reflète l’ampleur de la crise qui touche le vignoble bordelais.

Si plus d’un quart d’entre eux veulent arrêter leurs activités et procéder à l’arrachage total de leurs vignes, la très grande majorité des exploitants souhaite, malgré les diificultés actuelles, poursuivre la viticulture, en procédant pour certains à des arrachages partiels, dans l’objectif de diversifier leurs productions. Beaucoup envisagent de s’engager vers d’autres productions végétales (oliviers et noisetiers étant les plus citées). Ils sont également nombreux à souhaiter développer des démarches d’oeonotourisme et d’agritourisme.

Les résultats détaillés de cette enquête seront présentés lors de la prochaine cellule de crise qui réunira l’Etat, la Région, le Département, les représentants et les organisations professionnelles.

Dès à présent la Chambre d’Agriculture va contacter les viticulteurs intéressés par une diversification de leur activité pour leur proposer un accompagnement à la fois technique, économique et financier. Ses conseillers vont également se rapprocher de ceux qui envisagent une cessation complète et ceux qui ont exprimé des demandes spécifiques.  

A lire aussi

Prix, approvisionnements, sobriété : Le point sur le gaz

Prix, approvisionnements, sobriété : Le point sur le gaz

A l'issue d'une année difficile en terme énergétique, GRDF fait le point sur la situation. Les fortes tensions énergétiques sont sources d’inquiétude chez les particuliers, les collectivités mais aussi les entreprises et industriels. Les appels à la sobriété se...

Vins et spiritueux : la bouteille consignée, solution de demain ?

Vins et spiritueux : la bouteille consignée, solution de demain ?

Face à la sécheresse sans précédent enregistrée cet été, de nombreuses consciences se sont éveillées sur l'utilisation de l'eau en France, et les solutions pour la réduire. Le secteur des vins et spiritueux est un très gros consommateur de ce précieux liquide; selon...

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

error: Ce contenu est protégé