Oreco ; un nouveau site SEVESO pour 2018

12 février 2016

Activité exceptionnelle cet an-ci pourle magasin général ORECO, dont lemétier est l’entreposage des eaux-devie.C’est la conséquence de l’ambitieusepolitique de stockage conduitepar le négoce cognac depuis plusieursannées. Un phénomène que chaquerécolte vient renforcer, par la mise envieillissement de volumes toujoursplus élevés. « Sur ces six dernièresannées, l’activité d’ORECO a enregistréun taux de croissance de 77 % », a indiquéDaniel de Saint-Ourse, le directeurd’ORECO, lors de l’assemblée généraledu magasin général le 16 décembredernier. Et ce n’est pas fini.La demande de solutions de stockagereste au plus haut niveau de la part des« donneurs d’ordre » (comprendre lesnégociants). C’est ainsi qu’après avoirdéjà réalisé un important programme deconstruction de chais de 40 000 hl vol.sur le site de Merpins-Bellevue, ORECOs’apprête à lancer une nouvelle tranchede travaux. En perspective, l’édificationde 15 nouveaux chais de 40 000 hl vol.entreMerpins-Bellevue et Châteaubernard.Car, à partir de 2018, la communesatellite de Cognac va accueillir le nouveausite Seveso d’ORECO. Il viendracompléter le site de Merpins-Bellevue,site Seveso seuil haut depuis 2011.

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé