Publicité

Les Trophées Vinitech

11 février 2009

Trophées d’Or

Le Tribaies 4 sorties : un système de tri sélectif de la vendange

La société ATE, dont l’activité d’origine concernait les équipements destinés à l’industrie agro-alimentaire, a développé depuis 1995 un département vinicole sous la marque Triviti. La commercialisation d’une gamme de matériels de réception innovante est assurée en France par la société Amos distribution. La gamme de matériels Triviti se compose de conquets vibrants, d’élévateurs à bandes transporteuses, de décuveurs à bandes transporteuses et système de tri de la vendange aussitôt la récolte. Le système Tribaie 4 sorties a été conçu pour à la fois nettoyer la vendange récoltée mécaniquement et pour procéder à une sélection qualitative supplémentaire de la vendange. Le principe du matériel repose sur des méthodes de calibrage de la récolte et de réception de la vendange dans une chute qui se superposent et ne nécessite aucune intervention manuelle. Le Tribaie 4 sorties est un appareil automatique qui permet de séparer de façon chronologique les jus libres, les déchets verts (feuilles, grappillons et pétioles), les graines abîmées et enfin des fragments végétaux de plus petite taille (des misures de feuilles, de rafles, de pétioles). L’état de sélection de la vendange ne se fait pas au niveau de la grappe ou des fractions de grappes mais au niveau de la baie. Le principe technologique permet de réaliser l’opération de triage au niveau des pellicules de baies libres et de particules végétales si petites qu’il est impossible de les enlever manuellement. Les moyens techniques utilisés pour la conception de ce matériel sont largement développés dans l’industrie agro-alimentaire. Le système Triviti est un moyen supplémentaire d’affiner les démarches de sélections qualitatives parcellaires et cela contribue au niveau de l’ensemble d’un vignoble à augmenter la fraction des vins les plus qualitatifs. A l’inverse, il ne faut pas chercher à utiliser le trieur comme un outil correctif en l’alimentant avec une qualité de vendange inapte à élaborer des vins de qualité. La société ATE a mis au point cet appareil innovant en partenariat avec un viticulteur de la région de Saint-Emilion, M. Philippe Bardet. Ce vigneron au professionnalisme reconnu s’est complètement investi dans la mise au point de ce trieur et tout particulièrement dans la réflexion d’un module supplémentaire de triage qui peut maintenant s’ajouter à la version de base pour pratiquer une sélection par densimétrie et séparer les baies les moins riches en sucres. Le lancement commercial du trieur Triviti 4 sorties aura lieu à l’occasion de Vinitech dans une version d’un débit de 5 tonnes/heure.

 ATE SN

ZA de la Serre – 47290 Castelnaud-de-Gratecambe

Tél. 05 53 41 50 80 – Fax : 05 53 01 70 49

EAC vins : Une approche extranet de suivi de l’élaboration des vins

Néotic est une entreprise qui développe de nouvelles approches de suivi de la vinification et de l’élevage des vins en utilisant un système extranet. Cette jeune société implantée à Montpellier regroupe à la fois une culture des filières agricole et viti-vinicole et des compétences en matière de nouvelles technologies. En effet, les quatre jeunes associés (ayant tous un cursus universitaire à l’agro de Montpellier et à l’Enita de Bordeaux) ont choisi de proposer des solutions informatiques à la carte et évolutives pour appréhender le suivi de diverses filières de production agricole. Le nouveau produit EAC vins permet de gérer l’élaboration des vins dès la réception des raisins dans les chais en proposant des approches personnalisées selon les régions de production et les attentes des différents sites de vinification. La notion de suivi du processus d’élaboration intègre toutes les opérations qui se déroulent entre la cueillette des raisins et la mise en bouteille du vin. Chaque lot de vendange est parfaitement identifié, toutes les étapes de vinification sont enregistrées, le suivi de l’élevage des vins est individualisé, un historique de l’utilisation des produits œnologiques est disponible, le suivi analytique de chaque lot et les commentaires de dégustation sont archivés… L’EAC vins est un outil qui permet de disposer d’une démarche de traçabilité sur les plans technique et qualitatif et aussi de pouvoir corréler rapidement un choix technique par exemple de complémentarité d’assemblage avant la mise en bouteille à des données historiques de lots de vendange et de l’origine du terroir de production. L’approche extranet permet aussi de proposer une interface accessible à tous les intervenants dans un chai de vinification, l’ouvrier de chai, le responsable des vinifications et même des prestataires extérieurs. L’outil extranet EAC vins de par sa conception est paramétrable à la carte, ce qui simplifie considérablement son utilisation par rapport à des produits de suivi de traçabilité construits à partir de logiciel. L’entreprise Néotic a testé l’EAC vins auprès d’une dizaine d’unités de production en France, des coopératives et des caves particulières.

 NEOTIC

AGRO MONTPELLIER
2 place Viala – 34060 Montpellier cedex 1

Tél. 04 99 61 24 27 – Fax : 04 99 61 20 63

Oxoline : Une structure métallique pour stocker les barriques de façon indépendante sur 6 à 7 niveaux

empilage_barrique.jpgL’élevage des vins en barriques a connu un fort développement depuis une quinzaine d’années et, dans de nombreux domaines, le travail lié à la gestion du parc de futaille est devenu plus lourd. La mise en place des fûts, les opérations de remplissage et de vidage, la réalisation des ouillages, le bâtonnage des vins, la réalisation des soutirages, les interventions de nettoyage et de maîtrise de l’hygiène, l’accès à des barriques présentant des anomalies (fuites, casses de douelles) mobilisent un nombre d’heures de travail important, et c’est en faisant ce constat que M. Olivier Tombu a eu l’idée de concevoir une structure permettant à la fois de faciliter le travail autour de chaque fût et d’optimiser la capacité de stockage dans les chais. Le système Oxoline est une structure modulaire qui permet de stocker les barriques sur 6 à 7 niveaux tout en laissant chaque fût indépendant. Les barriques sont en quelque sorte logées dans des structures de tubes métalliques mais sans être bloquées et directement supportées par celles-ci. Les fûts reposent sur des galets cylindriques qui les rendent complètement indépendants du fait de leur capacité à réaliser une rotation de 360°. Il est possible de mettre la bonde de côté ou de bâtonner par une simple rotation d’un quart de tour des barriques. L’utilisation d’un petit bac inox mobile permet aussi de recueillir les lies après avoir mis la barrique bonde dessous. Le système rend aussi possible la réalisation des opérations de lavage et de maîtrise de l’hygiène sans avoir à manipuler les fûts (dans la mesure bien sûr où l’on dispose de cannes de lavage performantes). La sortie d’une barrique au milieu d’une rangée devient aussi très facile et rapide compte tenu qu’il n’est pas nécessaire d’enlever les contenants supérieurs. La structure métallique a été conçue de façon modulaire pour pouvoir stocker sur 6 à 7 niveaux en capacité de 225 l, et au fur et à mesure du montage l’ensemble devient rigide et stable. La structure métallique est montée sur des pieds amovibles et réglables en hauteur pour épouser les différences de niveaux des sols et créer de meilleures conditions d’hygiène. Le système Oxoline a été conçu pour le stockage de barrique de 225 l à 500 l et depuis deux ans, dans le Bordelais, des domaines l’ont utilisé avec succès. M. Olivier Tombu, le responsable commercial, nous a indiqué qu’un modèle spécial pour le stockage des eaux-de-vie en barriques de 300 à 400 l (sans le système de galets rotatifs) serait présenté dans les semaines à venir pour répondre à des exigences d’élevage différentes de ce produit.

 OXOLINE-GREGOIRE SA

Avenue de Barbezieux – 16100 Châteaubernard

Tél. 05 45 82 65 55 – Fax : 05 45 82 67 43

Trophées d’Argent

Vitiprécis : un outil de cartographie intraparcellaire adapté à la mise en Œuvre de la viticulture de précision

La société CDER Informatique a développé une série de logiciels de cartographie permettant une gestion parcellaire adaptée aux besoins des viticulteurs. Vitimap est un outil de gestion technique et administratif du parcellaire de récolte qui prend comme référence la parcelle ou un îlot regroupant plusieurs entités homogènes en utilisant soit des relevés GPS, soit de digitalisation du cadastre. Cet outil a été la base de réflexion pour la mise au point ensuite de Viticoteaux qui permet d’avoir une gestion multi-exploitations au niveau d’une coopérative ou d’un négociant. Vitiprécis est un module de gestion intraparcellaire qui permet d’affiner le suivi de la gestion agronomique et de prendre du recul par rapport à des données ponctuelles. C’est le souci de mettre en application les techniques de viticulture de précision qui ont conduit à la mise au point de ce nouveau module. Vitiprécis permet d’approfondir la connaissance d’une parcelle en la segmentant en micro-zones homogènes. L’utilisation de GPS différentiel (avec une précision de l’ordre du mètre, soit à une souche près) permet d’observer les différences de comportement pédologiques et agronomiques pour en quelque sorte définir des îlots homogènes et les relier à des caractéristiques de production comme la vigueur, la sensibilité au botrytis et le potentiel de maturité. Vitiprécis permet d’afficher et d’éditer simultanément plusieurs cartes identifiant l’évolution d’une maladie, par exemple la pression de botrytis à des dates différentes entre la fermeture de la grappe et la récolte. L’utilisation de cet outil va faciliter la mise en œuvre de pratiques agronomiques modulées à l’intérieur d’une parcelle pour essayer d’obtenir une production moyenne de qualité meilleure et plus homogène. La notion de modulation des itinéraires au sein d’une même parcelle constitue la base de réflexion de la viticulture de précision.

 CDER INFORMATIQUE

Mont Bernard – Route de Suippes – BP 511
51006 Chalons-en-Champagne
Tél. 03 26 66 76 40 – Fax : 03 26 66 76 41

Derrien & Nicolas : Des étuis bois cylindriques ayant un aspect de surface très esthétique

oxoline.jpgLa société Derrien et Nicolas développe une gamme de produits spécifiques en bois destinés au conditionnement. Depuis un an, un étui cylindrique en bois a été mis au point en utilisant des moyens technologiques qui permettent d’obtenir un aspect de surface très esthétique et sans zone de collage apparente. Le niveau de finition, la légèreté et la facilité d’utilisation de ces nouveaux produits (protégés par un brevet) semblent particulièrement attractifs. Des étuis de diamètres et de hauteurs différents permettent de s’adapter à tous les types de bouteilles et les contenants sont efficacement protégés des chocs lors des transports. L’entreprise offre aussi la possibilité de personnaliser les étuis à partir de petites quantités (50 au minimum) en utilisant les techniques de pyrogravure ou de dorure à chaud. Le produit est commercialisé depuis un an pour des vins, du Cognac, du Calvados, du Rhum… La conception des étuis est réalisée au siège de l’entreprise à Rennes mais la fabrication s’effectue en Pologne, dans l’usine de la société Derrien & Nicolas. Cela permet d’avoir des coûts de fabrication très compétitifs et de vendre les étuis à un rapport qualité/prix attractif. Il semble en effet que les produits de base non personnalisés soient vendus à moins de 3 E HT.

 

 DERRIEN & NICOLAS

60, rue Danton – 35700 Rennes

Tél. 06 07 12 60 40 – Fax : 02 23 20 08 07

L’effeuilleuse Pellenc élimine des feuilles entières sans s’appuyer sur la végétation

machine_bacs_rouges.jpgLa société Pellenc continue de développer sa gamme d’outils viticoles avec toujours le même souci de mettre au point des procédés technologiques nouveaux pour optimiser la réalisation des travaux. La nouvelle effeuilleuse n’échappe pas à cette règle puisque trois années d’expérimentation ont été nécessaires pour mettre au point la nouvelle cellule d’extraction des feuilles et en assurer le fonctionnement de manière totalement automatique. L’effeuilleuse Pellenc possède la particularité d’éliminer des feuilles entières après les avoir extraites du matelas de végétation, ce qui limite considérablement les risques de blessures au niveau des grappes. La conception de la cellule d’effeuillage se présente sous la forme d’un tambour de plus de 600 mm de haut (et de 500 mm de diamètre) qui roule sur le matelas végétal sans exercer de pression. Le tambour est recouvert d’une cotte de mailles en acier inoxydable déformable qui épouse les formes des plans de palissage. Un système de palpeur contrôle automatiquement le positionnement du tambour sur la végétation pour à la fois optimiser le positionnement du module d’effeuillage tout en n’exerçant pas de pression excessive sur les grappes (afin d’éviter de les blesser). A l’intérieur de chaque tambour, une dépression créée par des aspirateurs hélicoïdaux (montés au-dessus des tambours) provoque un phénomène de placage des feuilles sur la cotte de mailles. Lors de l’avancement de la machine, les feuilles sont déplacées de façon parallèle au plan de palissage et restent collées à la cotte de mailles. Ensuite, une barre de coupe située à l’arrière et en retrait des tambours sectionne les pétioles et les feuilles entières tombent sur le sol. La conception de cette machine permet de pratiquer un effeuillage après avoir extrait les feuilles du matelas végétal avant de les sectionner. L’autre originalité de ce matériel réside dans le fait que l’effeuillage permet d’enlever des feuilles entières qui tombent sur le sol. L’absence de système de broyage des feuilles évite tout risque de projection et limite les blessures au niveau de la zone fructifère. Le fonctionnement de l’effeuilleuse est autorégulée par un système d’asservissement qui corrige en permanence le positionnement des tambours par rapport au matelas végétal et gère la vitesse de rotation des tambours (et l’intensité de l’effeuillage). La machine Pellenc est de par sa conception adaptée à des utilisations précoces et plus tardives (de post-véraison, voire juste avant la récolte) et elle s’utilise à des vitesses d’avancement élevées d’au moins 4 km/h. Le constructeur propose une gamme d’effeuilleuses une face ou deux faces qui s’adaptent sur des tracteurs interlignes, des enjambeurs et des châssis polyvalents de MAV.

 PELLENC SA

Route de Cavaillon – BP 47 – 84122 Pertuis cedex

Tél. 04 90 09 47 10 – Fax : 04 90 09 64 09

Le système HyDro-Pilot de la société Tecnoma régule de façon automatique la vitesse d’avancement

La société Tecnoma a développé un nouveau système d’asservissement, l’Hydro-Pilot, qui s’adapte sur toute la gamme de tracteurs enjambeurs à transmission hydrostatique. Cette innovation a deux fonctions principales, le pré-réglage d’une vitesse de travail et le verrouillage de cette vitesse de travail quel que soit le relief du parcellaire. Des capteurs de vitesses intégrés au moteur de roues Poclain contrôlent en permanence la vitesse d’avancement et une servocommande régule le débit d’huile sur la transmission sans intervenir sur le régime du moteur thermique. Il s’agit d’une évolution importante car les dérives en situation de coteaux pouvaient atteindre 10 % avec les transmissions hydrostatiques. En régulant de façon complètement automatique la vitesse d’avancement, l’Hydro-Pilot est une innovation importante qui fait réellement progresser la technologie des tracteurs enjambeurs. En effet, la constance de la vitesse va permettre de libérer les chauffeurs d’une contrainte importante et d’optimiser la qualité de certains travaux comme les épandages et les traitements phytosanitaires. Les tracteurs enjambeurs équipés de l’Hydro-Pilot disposent en série d’une technologie susceptible de gérer les débits d’épandage et de pulvérisation d’une façon proportionnelle à l’avancement.

 TECNOMA TECHNOLOGIES

54, rue Marcel-Paul – BP 195 – 51206 Epernay

Tél. 03 26 51 99 99 – Fax : 03 26 51 83 51

Trophées De Bronze

Le porte-outils balligand dispose d’un pré-équipement de série très complet

La société Balligand, qui était jusqu’à présent spécialisée dans les équipements de désherbage, a mis au point un petit porte-outils à trois roues conçu pour les vignes étroites de moins de 1,50 m d’écartement. Ce matériel de traction se différencie des tracteurs enjambeurs traditionnels de par la conception de base du porte-outils. Le matériel dispose en série d’une correction de dévers, d’un circuit hydraulique performant et de nombreux pré-équipements pour monter tous les outils courants comme par exemple la prétailleuse, la rogneuse, les rampes de désherbage, les cellules de pulvérisation (mais sans turbine pneumatique de forte puissance), les tondeuses et même un ensemble de récolte mécanique. La puissance du moteur thermique de 28 CV, que l’on peut qualifier de modeste, est essentiellement dirigée vers les outils en raison des performances de la centrale hydraulique et des nombreuses prises hydrauliques simple et double effet. L’autre gros avantage de ce porte-outils réside au niveau de sa maniabilité du fait de son poids très limité, de la technologie trois roues et du déplacement latéral de la roue avant. Le constructeur va commercialiser le nouveau porte-outils à des niveaux de prix bien inférieurs aux tracteurs enjambeurs d’entrée de gamme. Une première présérie de trois modèles a fonctionné depuis un an et, apparemment, les performances du matériel s’avèrent intéressantes.

 Constructions Mécaniques BALLIGAND

Route de Chères – 69480 Morancé

Tél. 04 78 43 78 46 – Fax : 04 78 43 72 36

Une Unité de filtration sur Inox fritté développée par la société Novinox

station_mobile.jpgL’utilisation de l’inox fritté a fait l’objet d’applications en œnologie au niveau de la diffusion de gaz dans les vins. La société Novinox a mis au point une des membranes poreuses en inox fritté pour réaliser des filtrations dégrossissantes des vins qui se substituent à la filtration sur terre. L’avantage de la technologie de l’inox fritté se situe au niveau de l’efficacité de la filtration et du respect de la qualité initiale du vin (en terme d’arômes, de couleur, structure colloïdale et d’absence de perte volumique). Le système inox filtre présente l’avantage de n’utiliser aucun consommable car, une fois que les membranes sont colmatées, un système de décolmatage s’enclenche automatiquement. Entre chaque phase de filtration, une étape de stérilisation à l’eau chaude et avec des produits chimiques de type alcalin a lieu de manière systématique. Des essais ont été conduits avec l’Institut d’œnologie de Bordeaux pendant plusieurs années pour trouver les meilleures applications dans le domaine de la filtration des vins. Il existe deux types de membranes avec des diamètres de porosité de 12,5 microns (seuil de rétention à 8 microns) et de 7,5 microns (seuil de rétention de 3 microns). Les débits sont comparables à ceux de la filtration sur terre et avec des membranes de 5 m2, il est possible de filtrer 40 à 50 hl/h. L’inox filtre se présente sous la forme d’un appareil compact dont le fonctionnement est complètement automatique. La technologie s’adapte à tous les types de vins plus ou moins faciles à filtrer, les vins blancs secs, les vins rouges et les vins liquoreux, et des essais sont réalisés actuellement sur les Cognacs juste avant les filtrations lenticulaires (pour mieux respecter les caractéristiques organoleptiques des produits).

 NOVINOX SARL

11, rue Aristide-Bergès – 33270 Floirac

Tél. 06 22 34 29 35 – Fax : 05 57 64 29 44

Phytopur : Le procédé de retraitement des effluents de pulvérisation sur site de la société Michaël Paetzold

La société Michaël Paetzold propose une prestation de services pour traiter les effluents de pulvérisation, les résidus de bouillie, les eaux de lavage et les eaux de rinçage des bidons. Le procédé Phytopur a été mis au point pour répondre aux attentes de certains domaines du Bordelais et en particulier le Château Pichon Longueville. Des essais pilotes utilisant la technologie de l’osmose inverse ont été menés avec l’ITV et le SRPV Aquitaine. Durant l’année 2002, l’activité de retraitement des effluents de pulvérisation est entrée dans une phase opérationnelle dans plusieurs Château du Bordelais mais aussi en Champagne et en Allemagne. Le principe du traitement repose en trois phases, un prétraitement de coagulation (collage des particules qui ne sédimenteraient pas toutes seules), pompage de la fraction limpide et leur traitement par osmose (le procédé de l’osmose permet de retenir toutes les molécules phytosanitaires), complété par une finition sur charbon activé et une déshydratation des boues de fond de cuves. Cette dernière fraction, la plus concentrée en résidus, est destinée à une incinération qui est le seul moyen pour détruire les molécules de produits phytosanitaires. L’incinération a lieu auprès d’un organisme agréé pour traiter ce genre de produits. Le procédé Phytopur a un débit d’un m3/h et 1 à 2 kg de résidus sont récupérés après le traitement d’un m3 de fraction liquide. L’intervention a lieu une fois par an après la saison de traitement sur le lieu de stockage des effluents. Après chaque utilisation du pulvérisateur, des études révèlent qu’une consommation d’eau moyenne de 500 l est nécessaire pour laver le matériel. Les effluents sont stockés pour l’instant sans contraintes mais à moyen terme, il est probable que des récipients à double parois équipés d’une cuve de rétention seront à envisager. Dans le Bordelais, la prestation Phytopur a été facturée cette année sur la base de 70 E HT le m3, plus les frais de déplacement et de mise en route.

 MICHAEL PAETZOLD SARL

3700, avenue de Toulouse – 33140 Cadaujac

Tél. 05 57 83 85 85 – Fax : 05 57 83 85 80

Citations

La nouvelle gamme de tracteurs vignerons et standards Fendt

machine_a_vendanger_jaune.jpgLa division Fendt de la société AGCO lance une nouvelle gamme complète de tracteurs vignerons et fruitiers qui se décline en douze modèles. La technologie de cette nouvelle génération de tracteurs spécialisés 200 (206, 207, 208 et 209) se démarque au niveau du système hydraulique, du confort et des moteurs. Le système hydraulique qui permet aux tracteurs d’utiliser des outils combinés avec trois aires d’attelage, à l’avant, à l’arrière et le côté. La conception du système hydraulique repose sur deux pompes tandem (débit maximum de 74 l) qui ont chacune leur circuit indépendant, l’un pour le relevage et l’autre pour les distributeurs. Les six distributeurs double effets (qui peuvent être utilisés en simple effet ou en position flottante) peuvent avoir un débit variable de 0 à 40 l/mn. Toutes les commandes des circuits hydrauliques fonctionnent par des systèmes électro-hydrauliques, ce qui a facilité leur agencement dans la cabine. La conception du poste de conduite est entièrement nouvelle, plus spacieuse et adaptable à la morphologie du chauffeur (volant réglable en hauteur, en inclinaison ; sièges avec appuie-tête). L’absence de levier sur la plate-forme facilite l’accès et le confort de conduite et toutes les commandes sont regroupées sur une console à la droite du chauffeur. La cabine climatisée (en série) fait partie intégrante du poste de conduite et sa largeur de 1 m offre un espace habitable important par rapport à une largeur de travail minimum de 1,06 m. Tous les modèles sont équipés de nouveaux moteurs Deutz turbocompressés avec des pompes Boch haute pression. L’ergonomie des tracteurs avec un nez plongeant garantit une bonne visibilité et permet aussi au tracteur de bien s’insérer dans la végétation.

 AGCO SA – Division FENDT

ZA n° 2 – 41, avenue Blaise-Pascal – BP 60307
60026 Beauvais cedex

Tél. 03 44 11 33 94 – Fax : 03 44 11 36 79

Une nouvelle gamme de bouteilles, « les sommelières du verre » chez BSN

bouteilles_vides.jpgCes bouteilles de grande tradition pour les vignobles de Bordeaux, Bourgogne et Alsace, recréent une identité de haut de gamme pour les appellations et les grands crus. Les bagues personnalisées permettent des bouchages longs, et la piqûre ample, avec boudine, permet un meilleur maintien. Les teintes anciennes sont encore renforcées par des épaisseurs de verre confortable, apportant sécurité et robustesse. Cette forte identité facilite la reconnaissance dans une offre de marchés de plus en plus importante et ouverte.

 BSN GlassPack

3, rue du Professeur-Lavignolle – Bât 1- 33049 Bordeaux cedex

Tél. 05 56 69 23 60 – Fax : 05 56 69 67 10

Egretier développe un système de pigeage efficace et rapide

La société Egretier a développé un nouveau de système de piégeage qui présente l’intérêt d’être rapide et facile à mettre en œuvre. Les études nécessaires à la mise au point du pigeur intégral ont été conduites en partenariat avec les œnologues de l’INRA du Pech-Rouge. Toute l’originalité du système mis au point par M. Michel Egretier réside dans sa capacité à déstructurer dans un délai très cours et de façon homogène le chapeau de marc qui se forme dès le démarrage de la fermentation alcoolique. Les moûts sont pompés et projetés à l’intérieur du gâteau de marc à des niveaux de pression très élevés (de 1 600 hl/h), ce qui provoque sa dispersion en moins d’une minute dans une cuve de 200 hl. L’autre intérêt du système est de réaliser un piégeage de façon très homogène quelle que soit la forme de la cuve, cylindrique, conique ou parallélépipédique. La taille réduite du pigeur intégral permet de le déplacer facilement de cuve en cuve et son lavage s’effectue de manière très simple. Une cinquantaine d’appareils fonctionne depuis deux ans dans le Midi de la France et dans le Bordelais, et la société Egretier commercialise plusieurs modèles.

 EGRETIER S.A.

Route d’Espagne – BP 301 – 11103 Narbonne cedex

Tél. 04 68 41 15 15 – Fax : 04 68 41 10 27

Un système de nettoyage des fûts mis au point par la société Moog et Cie

Ce système de nettoyage ou duplex est une amélioration de l’appareil précédent. Lié à l’utilisation d’un groupe haute pression, le gros intérêt consiste en l’automatisation, régulée selon le besoin de chaque viticulteur, des fonctions eau froide/chaude/égouttage/
levage/abaissement. Gain de temps et confort pour l’utilisateur qui positionne la barrique sur des rails en pente douce, et la roule vers un plateau. La mécanique prend les opérations en charge.

 MOOG & CIE S.A.

Neufeldstrasse 11 – CH-3076 Worb (Suisse)

Tél. 00 41 31 839 11 43 – Fax : 00 41 31 839 77 28

Un nouveau principe de nettoyage et d’égrappage de la vendange adapté à une utilisation dans les chais et sur les MAV

L’entreprise SOCMA développe une gamme d’équipements de vinification et avec notamment des systèmes de réception de vendanges. Le souci d’obtenir une vendange la plus propre et la plus respectée possible est devenu une préoccupation de premier plan. La mise en cuve de grains entiers est un élément qualitatif déterminant pour la conduite ultérieure des extractions phénoliques. Par voie de conséquence, l’élimination des particules végétale contribue à élaborer des vins ayant une structure aromatique et organoleptique plus riche et sans saveurs herbacées. L’égreneur a été conçu pour éliminer les particules végétales sans triturer la vendange. Cet appareil fonctionne sur une bande transporteuse ajourée qui laisse passer les baies et élimine les fractions végétales, les pétioles, les rafles, les feuilles… Les fractions de grappes récoltées par les MAV sont égrenées par plusieurs hérissons souples qui tournent dans le sens du défilement de la bande transporteuse. L’appareil a été conçu en deux versions, l’une statique à la réception de la vendange dans les chais en remplacement d’un égrappoir traditionnel et l’autre embarquée sur les vendangeuses Braud – New Holland. Une quinzaine d’appareils ont fonctionné cette année et les premiers résultats à l’issue des vinifications sont encourageants. Sur les vendangeuses, deux appareils sont installés à l’arrivée de la vendange sur les bacs et la faible rotation des hérissons par le biais des doigts souples (en plastic alimentaire) élimine les parties végétales. Le matériel peut être monté sur toute la gamme de vendangeuses Saphir en service depuis quelques années. Dans les chais, le coût d’un égreneur est à peu près identique à celui d’un égrappoir.

 S.OC.MA

ZI La Coupe – Rue A.-Becquerel – 11100 Narbonne

Tél. 04 68 41 50 30 – Fax : 04 68 41 50 52

La société STAI développe une nouvelle technologie de cuves calorifugées : le Foudrinox

La société STAI a mené une réflexion pour concevoir une cuve qui possède une inertie thermique identique, voire supérieure à celle des foudres en bois sans présenter les inconvénients d’entretien et d’hygiène de ce matériau. C’est à la demande de M. Alain Raynaud, du Château Quinault, que ce projet a été finalisé pour la vinification de vins rouges en 2001. Le produit commercial se présente sous la forme d’une cuve tronconique (forme identique à celle des foudres) avec des anneaux extérieurs pour les maîtrises thermiques et un calorifugeage pour obtenir une inertie thermique idéale. L’inertie thermique de la paroi calorifugée permet d’éviter les chocs thermiques lors des opérations de réchauffage ou de refroidissement. L’avantage de cette cuve est aussi sa polyvalence pour les opérations pré-fermentaires à froid et ensuite pour le déroulement des vinifications, des fermentations malolactiques, d’élevage et des opérations de stabilisation des vins. Les fabrications de ces nouvelles cuves concernent des capacités de 50 à 150 hl, voire plus, et avec une approche de produits sur mesure. Tous les accessoires susceptibles de faciliter le travail durant les vinifications peuvent être montés et le surcoût d’investissement s’amortit par le rendement des maîtrises thermiques dans la gestion des extractions phénoliques et dans la polyvalence d’utilisation.

 S.T.A.I. SN

ZA La Gardette – 33310 Lormont

Tél. 05 57 77 03 77 – Fax : 05 57 77 03 78

L’égrappoir qualitatif pour de la vendange manuelle de Vaslin Bucher

La société Vaslin Bucher complète sa gamme d’égrappoirs avec un modèle destiné aux vendanges cueillies main, le Delta E1. La conception générale de ce matériel s’intègre dans une ligne de réception de la vendange très qualitative avec des tables de tri. Le Delta E1 présente deux innovations majeures, une cage fixe en polyéthylène haute densité très épaisse et arrondie pour éviter de blesser la vendange, et un réglage de la distance entre l’extrémité des doigts du hérisson. 6 positions préréglées permettent de moduler l’efficacité de l’éraflage et de contrôler l’éclatement des graines. Le débit maximum de 5 à 6 t/ha le rend complètement cohérent avec le fonctionnement des tables de tri. La cage est constituée de demi-grilles ayant des perforations différentes (3 types de perforations qui vont de 20 à 30 mm) afin de s’adapter à des cépages de nature différente. La rotation du hérisson est réglée par un variateur électronique dont la manipulation est très accessible. L’ensemble des pièces au contact de la vendange est fabriqué en inox et les grilles se démontent facilement au moment du nettoyage. Une cinquantaine d’égrappoirs Delta E1 a fonctionné durant les dernières vendanges, et dans le Bordelais les résultats ont été très satisfaisants.

 VASLIN BUCHER S.A.

Rue Gaston Bernier – BP 28 – 49290 Chalonnes-sur-Loire

Tél. 02 41 74 50 50 – Fax : 02 41 74 50 51

A lire aussi

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Le Paysan Vigneron diversifie ses prestations annexes

Vidéos d'entreprise, événements, manifestations... Le Paysan Vigneron diversifie ses services et ouvre à tous ses prestations annexes. Grâce à du matériel de prise de vue professionnel incluant un drone, vous pourrez vous mettre en valeur sous un angle inédit. Tous...

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

Flavescence dorée: les premières dates de traitement insecticide connues

L'arrêté officiel de la Région Nouvelle-Aquitaine concernant le traitement insecticide contre la flavescence dorée n'a pas encore été publié, mais les deux premières dates sont d'ores et déjà connues ; cela commence dès le 13 juin. Il est à rappeler que ce traitement...

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

PAC 2023 : la France veut-elle un « Frexit » agricole ?

Selon Eric Andrieu, député européen, la Commission européenne est largement insatisfaite du Plan Stratégique National de la France (PSN) proposée par la France pour la mise en oeuvre de la nouvelle PAC à partir de 2023, et l'invite à revoir sa copie. L’actuel Ministre...

error: Ce contenu est protégé