Le Paysan Vigneron a rejoint Facebook

26 mars 2014

 paysan-fb.jpg

Un bouton Facebook à gauche du site internet. Un signe ténu qui signfie que le journal à rejoint la communauté des réseaux sociaux. Un pas qui se devait d’être franchi après la création, il y a quelques années, du site internet. Voilà qui est fait.

Je partage, tu partages, nous partageons l’actualité…Avec Facebook, l’espace de communication s’élargit, devient plus interactif, plus collaboratif. La ligne éditoriale du journal  ne change pas, ses valeurs non plus.

Il s’agit toujours d’informer au plus près et au plus vrai d’une réalité locale – celle de la région viticole des Charentes – qui nous passionne au quotidien.
 

Facebook va permettre de répondre au temps court, ce qu’une publication mensuelle a parfois du mal à réaliser. Un autre challenge se profile  : celui de la brièveté. Que l’info. tienne en quelques lignes tout en restant pertinente. Exercice oh combien salutaire, oh combien difficile.

Mais le «  ++  » de Facebook, c’est son côté participatif. L’auto-enrichissement mutuel. Plus vous serez nombreux à rejoindre « les amis du Paysan Vigneron», plus le «fil d’actualité» sera riche.

Quel meilleur projet, pour un journal, que de pratiquer l’écoute croisée de son environnement. Qu’à l’heure d’internet, le rapport de force cède le pas, ne serait-ce qu’un peu, au «rapport de flux».

A lire aussi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Collectif 30 000 Martell – Objectif 0 herbi

Le projet du groupe est le maintien de la réduction significative des intrants phytosanitaires, fongicides et insecticides, d’au moins 50% par rapport à la référence et l’arrêt total du désherbage chimique, tout en maintenant la productivité. Cette viticulture...

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

error: Ce contenu est protégé