Le groupe Rémy-Cointreau présente les résultats de ses trois premiers trimestres de l’exercice 2021-2022

Pour les trois premiers mois de son exercice 2021-2022, d’avril à décembre 2021, le groupe Rémy-Cointreau a réalisé un chiffre d’affaire 1 085,8 millions d’euros, soit une progression de 39,1% publiée et 38,1% en organique. Le troisième trimestre – octobre à décembre – présente une augmentation de 21% en organique.

Le cognac enregistre une progression de 38,5% en organique (19,4% au 3e trimestre).
Les liqueurs & spiritueux une progression de 39,1% en organique (27,3% au 3e trimestre).

La région Amériques a généré une forte croissance en dépit d’une base de comparaison élevée.
La région Asie Pacifique est tirée par la Chine et le nord de l’Asie.
La région Europe, Moyen-Orient et Afrique confirme sa reprise du 1er semestre.

 TABLEAU DU CHIFFRE D’AFFAIRES PAR DIVISION

En millions d’euros
Avril-décembre

9 mois 2021/2022

9 mois 2020/2021

Variation
9m21/22 – 9m 20/21
            Publiée                                   Organique

Variation
9m21/22 – 9m 19/20
Organique

Cognac 797,3 872,5 39,3% 38,5% 38,4%
Liqueurs & spiritueux 262,8 187,2 40,4% 39,1% 30,6%
Sous-total Marques Groupe 1060,1 759,6 39,6% 38,6% 36,4%
Marques partenaires 25,7 21,2 21,3% 20,1% 13,1%
Total 1085,8 780,9 39,1% 38,1% 35,7%

 

Coup de projecteur sur le cognac
Rémy-Cointreau poursuit « sa stratégie de valeur et ses marques haut de gamme – Louis XIII, Rémy Martin XO, 1738 Accord Royal) ont surperformé.
En Chine, le groupe a généré une croissance de 2,5% supplémentaire au 3e trimestre, « portée par le succès de Club, le commerce en ligne (Double-Eleven et Double-Twelve), et « un effet calendaire favorable (nouvel an chinois) ».
Rémy-Martin sera animé au 4e trimestre « par de nombreuses initiatives marketing », pour « renforcer la notoriété et le capitale de la marque auprès d’une nouvelle génération de clients, afin d’accroître ses parts de marché sur le segment haut de gamme ».

Perspectives 2021-2022
Rémy-Cointreau « anticipe une croissance organique forte de son chiffre d’affaires, principalement liée à la performance du premier semestre ». Également, le groupe « vise une croissance organique très forte de son résultat opérationnel courant ».
Lors de la dernière partie de l’exercice, il « réaffirme sa volonté de maîtriser ses stocks stratégiques au 4e trimestre ».

Lexique.
La croissance organique est calculée en excluant les impacts des variations des taux de change ainsi que des acquisitions et cessions.

L’impact du taux de change est calculé en convertissant le chiffre d’affaires de l’exercice en cours aux taux de change moyens de l’exercice précédent.

A lire aussi

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Épisodes de grêle de juin dernier : ouverture d’un fonds d’urgence

Suite aux violents épisodes de grêle de juin dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, M. Marc FESNEAU, a diligenté une mission d’urgence, dite « flash », pour évaluer l’impact de la grêle dans le milieu agricole. Les réunions terrain...

Championnat de rugby: la saison reprend

Championnat de rugby: la saison reprend

A l'issue d'une saison 2021 - 2022 très difficile pour l'UCS, qui a maintenu de justesse sa place en nationale 1, l'équipe se renouvelle pour ce nouveau championnat et tien à le faire savoir. Partenaires de l'équipe, Le Paysan Vigneron vous tiendra informés tout au...