La Production Viticole En 2006

13 mars 2009

Malgré les campagnes d’arrachage (environ 1 600 ha), la récolte 2006 en AOC, estimée à 5 765 hl, est quasiment stable (-1,8 %), la baisse étant due aux AOC Bordeaux blancs qui ont chuté de 12,5 %
(565 000 hl)

 

evolution_volumes.jpgEn revanche les vins de table (84 200 hl) ont progressé (+ 10,8 %) et des vins de pays ont fait leur apparition (22 200 hl).

Cette stabilité s’accompagne d’une légère amélioration du volume des stocks (même s’ils restent conséquents). Au début de la campagne 2006-2007, ils sont estimés par le CIVB à 8,7 millions d’hectolitres en retrait d’un demi-million d’hectolitres. Les ventes sont restées stables par rapport à 2005, ainsi le niveau des disponibilités exprimées en années de ventes s’améliore un peu.

La commercialisation des vins AOC s’est améliorée en début de campagne. A fin décembre 2006 (5 mois de campagne), le total des transactions enregistrées atteint 1 193 400 hl, en progression de 6 % sur la campagne précédente. Les statistiques à l’export sur douze mois, à fin octobre 2006, traduisent une évolution globalement favorable (+ 3 % en volume avec 180 830 hl et + 24 % en valeur à 1,261 millions d’euros), grâce aux Pays-Tiers (qui représentent le tiers des volumes, mais la moitié de la valeur des exportations). Les Etats-Unis, la Suisse et l’Asie du sud-est sont revenus fortement sur le marché, activés par l’effet millésime surtout pour les crus classés (expéditions du 2003). Ce début de reprise à l’export ne suffit pas à alléger le marché français dont la tendance est à la baisse de la consommation. Toutefois, les vins de Bordeaux ont pris des parts de marché en grandes surfaces et hard discount.

volumes_commercialises.jpgLa conséquence est le maintien de cours bas, alors qu’il ont fortement chuté ces dernières années et malgré les campagnes d’arrachage et de distillation.

Ce contexte ne permet pas une amélioration significative de la situation des exploitations viticoles. Néanmoins, on n’enregistre pas d’accélération notable des cessations d’activité.

Les professionnels de la filière attendent une réelle autonomie de gestion régionale

Le comité de bassin « Bordeaux-Aquitaine », regroupe les vignobles de la Gironde, de la Dordogne et une partie du Lot-et-Garonne. Les professionnels de la filière attendent une réelle autonomie de gestion régionale (qui existe dans d’autres grandes régions viticoles européennes) afin de s’affranchir de la tutelle de l’Administration Centrale pour le contrôle de la production.

L’année 2006 a également été marquée par la création d’une dénomination de « Vins de Pays de l’Atlantique » intéressant des viticulteurs de Gironde, de Dordoge, des Charentes et d’une partie du Lot-et-Garonne.

evolution_prix.jpg

Comment Agir Pour Mieux Rebondir ?

En 2002, la Chambre d’Agriculture avait engagé une réflexion sur les modalités d’accompagnement et d’aide des viticulteurs face à une conjoncture qui se dégradait rapidement.

Cette démarche a abouti à la mise en place des diagnostics d’exploitations, une démarche soutenue par différents partenaires : CIVB, Conseil Général de la Gironde, Crédit Agricole, DDAF, MSA, Centre de Gestion…

A ce jour, plus de 700 diagnostics ont été réalisés. Les résultats montrent qu’il n’y a pas d’exploitation type fragilisée, la plupart des systèmes étant concernés.

Aujourd’hui, le dispositif d’accompagnement a évolué en s’étoffant de prestations spécifiques. Baptisé désormais VITI ACTION, il doit permettre au viticulteur d’y voir plus clair sur sa situation, de mener une analyse rapide et objective sur le fonctionnement de son exploitation et de définir un plan d’action personnalisé et opérationnel.

 

A lire aussi

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

Vinitech-Sifel 2022 : c’est parti !

C'est à 8h30 ce matin que les portes du salon Vinitech Sifel se sont ouvertes. Au programme pendant 3 jours : près de 850 exposants sur 65 000 m² présentent leurs solutions pour le monde vitinicole, maraîcher et arboricole.  Le salon est réparti en 4 pôles...

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé