Campagne publicitaire pour les vins de Bordeaux : jugement rendu

6 mars 2009

Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux se félicite de la motivation du jugement rendu par le tribunal de grande instance de Paris statuant en référé et de la prise en compte des intérêts légitimes de la filière viticole.

Le tribunal reconnaît en effet clairement que seul l’excès de consommation de boissons alcooliques et non la consommation nuit à la santé ; qu’il est ainsi « licite de communiquer sur le vin » ; que les indications ou références autorisées peuvent prendre la forme de signes figuratifs et, par conséquent, qu’une certaine liberté d’appréciation doit être laissée aux publicitaires et aux annonceurs sous réserve que cette liberté ne conduise pas à une incitation à boire, mais permette effectivement de parler du vin. Le juge considère que la représentation de professionnels de la filière, qu’ils soient hommes ou femmes, correspond à une définition du terroir (ensemble de facteurs naturels et humains) qui n’est pas « critiquable » et peut bénéficier de « l’autorisation faite par la loi de figurer le mode d’élaboration du produit ou du terroir ».

Le juge considère en revanche que le slogan « buvons moins, buvons meilleur » est illicite et que la mise en scène de l’un des personnages de l’un des visuels peut inciter à la consommation.

Le CIVB prend acte de la décision du tribunal, n’utilisera plus le slogan « buvons moins, buvons meilleur », ni l’affiche mise en cause ; il utilisera en revanche pour ses prochaines campagnes les autres visuels dont la conformité à la loi Evin n’a pas été remise en cause.

A lire aussi

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac présente au public son projet de PLUI

Grand Cognac organise 4 réunions d’information et une exposition pour présenter la traduction règlementaire du projet de PLUi, autrement dit les règles générales qui s’appliqueront à tout projet de construction, une fois ce futur document en vigueur. La première...

error: Ce contenu est protégé