Assemblée Générale Extraordinaire Du CIVB

9 mars 2009

Le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux s’est réuni en assemblée générale extraordinaire le 24 juin en vue de l’adoption d’un programme visant à faire face à la situation économique actuelle. Trois accords interprofessionnels ont été adoptés.

Le premier accord détaille l’ensemble des mesures dont la mise en œuvre vise à rééquilibrer le marché des vins de Bordeaux : l Mesures de stockage et limitation de la mise en marché. l Réduction de rendement. l Réduction du potentiel de production. l Replis. l Mesures techniques destinées à faciliter l’écoulement des vins et/ou des raisins. l Diversification : projet de création d’un vin de pays de grande zone ou de tout autre produit. l Redéploiement de l’effort de l’interprofession. l Efforts de commercialisation.

Ces mesures ont été élaborées conjointement avec les fédérations du négoce et de la viticulture, la Chambre d’agriculture, la FDSEA, les caves coopératives et le CNJA.

Le second accord, qui sera étendu par les pouvoirs publics, porte sur un aspect du dispositif : la mise en place sur la récolte du millésime 2004, pour les appellations de vin rouge de Bordeaux, d’une réserve au-dessus d’un rendement de 50 hl à l’ha. Cette réservation non commercialisable sera libérée sur décision du Bureau du CIVB au vu de la capacité du marché.

Le troisième est un avenant de campagne également étendu par les pouvoirs publics, qui maintient à leur niveau actuel les cotisations. Pour mémoire, elles s’élèvent à 4,72 e HT ; 7,79 e HT ou 10,39 e HT par hl, pour les vins rouges et selon les appellations ; à 4,72 HT ou 7,79 HT par hl pour les vins blancs et selon les appellations.

syndicat_des_courtiers.jpg

A lire aussi

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Optimiser la qualité de pulvérisation de son appareil

Guillaume Chaubenit adhére au Collectif 30 000 Martell. Il a choisi de tester le programme LUMA, un programme phytosanitaire sans DSR, avec des produits 5m pour les ZNT. Changement de pratiques, année à pression forte pour le mildiou, ce jeune viticulteur, confiant...

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Du 15 au 30 juin, ce sont les journées de lutte contre les ambroisies

Le Ministère du Travail , le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Observatoire des Ambroisies - FREDON France rappellent l’importance des conséquences néfastes de ces espèces envahissantes et allergisantes. Pour rappel, l’Ambroisie à feuilles d’armoise...

error: Ce contenu est protégé